Presse

Le SYNAPPCI affirme sa solidarité à l’endroit des journalistes de Soubré

Des membres du bureau du SYNAPPCI

Photo : AIP

Abidjan, 06 mars (AIP)- Le syndicat national des professionnels de la presse en Côte d’Ivoire (SYNAPPCI), a affirmé sa solidarité à l’endroit des  travailleurs de la Radio « la Voix de la Nawa » de Soubré.

En effet, dans le mois de février 2018, des individus ont incendié les locaux de la mairie de Soubré qui abritent la radio locale « la Voix de la Nawa », cet incendie a détruit tout le matériel de travail du personnel.

Le SYNAPPCI condamne fermement cette attitude et exprime sa profonde solidarité aux  travailleurs de cette  radio et leurs collègues de la mairie qui ont perdu leurs matériels et pour certains, leurs biens propres.

Le syndicat a fait une doléance au gouvernement ivoirien pour qu’une aide spéciale et diligente soit accordée à la mairie de Soubré, en vue de la reconstruction de la radio. C’était  lors de la deuxième assemblée générale ordinaire du SYNAPPCI, qui s’est  tenue les 1er et 2 mars, à Bingerville.

Par cette même occasion, le SYNAPPCI a protesté contre l’agression des journalistes et professionnels des médias en Côte d’Ivoire notamment, César Djédjémel, du site d’information Ivoire matin et de la Photoreporter Olga Ottro, du quotidien le Nouveau Réveil.

Ils interpellent alors le gouvernement ivoirien pour qu’il fasse le nécessaire, afin que les auteurs de ces actes soient identifiés, retrouvés et sanctionnés.

(AIP)

ano/fmo

Commentaires
Haut