Prikro

Une délégation du ministère de l’Agriculture instruite sur le projet intégré d’hévéaculture de Prikro

Une délégation du ministère de l’Agriculture en mission à Prikro dans le cadre du projet Intégré d’heveaculture et des cultures vivrières de Prikro.

Photo : AIP

Abidjan, 05 mars (AIP) – Une délégation du ministère de l’Agriculture, conduite par le directeur de l’Evaluation des projets, Silué Sionseligam, a effectué une mission à Prikro, dans le cadre de la 5e rencontre du comité paritaire du suivi du projet intégré d’hévéaculture et des cultures vivrières de Prikro.

Démarré le 27 février par une visite de terrain guidée par le directeur de la Compagnie hévéicole de Prikro (CHP), Bayala Jacques, la mission s’est imprégnée de la réussite des plantations villageoises et des sites de pépinières communautaires.

Deux cas pratiques ont été présentés à la délégation. Amara Kouamé Fulbert, jeune propriétaire d’une plantation villageoise, a expliqué comment il a réalisé à ce jour trois hectares, grâce au soutien des responsables de la CHP.

Il a lancé un appel aux autres jeunes qui ont abandonné ce projet pour des problèmes de ravitaillement en eau, de redoubler de courage, afin de suivre ses traces.

Au niveau des sites de pépinières communautaires, le délégué du site du village de Bognankro, Kouadio Yao Seydou, a présenté le déroulé de leurs travaux, avant de poser le problème d’alimentation en eau qui demeure crucial. Face à cela, le directeur de la CHP a expliqué à la délégation ministérielle que le manque d’eau est à la base de l’échec de l’avancée du projet, au niveau communautaire.

Néanmoins, selon lui, des solutions palliatives sont en cours, pour remédier à la situation.

L’autre aspect du projet est le volet industriel. La délégation ministérielle a été émerveillée par la réalisation des champs industriels. « A cause des difficultés causées par la sécheresse et autres aléas, nous arrivons à créer que 500 hectares de nouvelles plantations par année au lieu de 1000 à 1500 hectares. Mais nous comptons boucler notre objectif de 5000 hectares d’ici l’an prochain », a explicité Bayala Jacques.

Lancé officiellement le 14 septembre 2013 par le Premier ministre d’alors, Daniel Kablan Duncan, le projet intégré d’hévéaculture et des cultures vivrières de Prikro est conduit par la Compagnie hévéicole de Prikro.

Dans le cadre de la mise en œuvre du Programme national d’investissement agricole (PNIA), l’Etat de Côte d’Ivoire et la CHP se sont approchés afin de mettre en œuvre un projet intégré d’hévéaculture et de cultures vivrières dans le département de Prikro.

(AIP)

Kkf/kp

Commentaires
Haut