CEDEAO

Avant sa prise de fonction, jeudi, Jean-Claude Brou prend les ‘’conseils’’ de Ouattara

Photo : APANEWS

APA-Abidjan (Côte d’Ivoire)- Le nouveau président de la Commission de la Communauté des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO), l’ex-ministre ivoirien de l’industrie et des mines, Jean-Claude Kassi Brou, est allé prendre des ‘’conseils et recommandations’’ du Chef de l’Etat Alassane Ouattara qui l’a reçu, mercredi soir en audience au Palais présidentiel, avant son départ pour Abuja où il prendra fonction, jeudi.

‘’ Comme vous le savez, nous allons partir à Abuja, au Nigéria, pour prendre fonction à la tête de la Commission de la CEDEAO après ma nomination (le 15 décembre) par la conférence des Chefs d’Etat. Je dois prendre fonction le 1er mars. Et c’est demain, avant de partir, je suis venu exprimer au président de la République toute ma gratitude d’avoir présenté ma candidature pour la Commission de la CEDEAO lors de la Conférence des Chefs d’Etat’’, a déclaré le président Jean-Claude Brou à sa sortie d’audience.

A travers cette audience, a-t-il poursuivi, ‘’je suis venu prendre les conseils du président de la République, ses recommandations pour la mission qui m’a été confiée’’, a ajouté le président de la Commission de la CEDEAO.

‘’ Vous savez que le président a pratiqué la CEDEAO, les grandes institutions, il a participé à plusieurs conférences de la CEDEAO, il a une connaissance profonde de l’organisation, donc il était tout à fait normal que je vienne prendre ses conseils avisés pour mener à bien cette mission’’, a indiqué le président Brou soulignant que ‘’c’est un honneur pour la Côte d’Ivoire de présider la Commission de la CEDEAO’’.

Selon lui, c’est la communauté la plus efficace au niveau du continent africain compte tenu des progrès importants qu’elle a réalisés au cours de ces 40 dernières années en contribuant ‘’à la stabilité politique dans la sous-région, à la paix, à la sécurité, au développement économique de la région’’.

Cependant, il reconnait qu’il y a des défis à mener. ‘’ C’est dans ce cadre-là que nous allons inscrire notre action. Pour faire en sorte que tout en tenant compte des défis, nous puissions œuvrer à travers des actions, des mesures et des politiques pour faire avancer le processus d’intégration régionale’’, a-t-il conclu.

HS/ls/APA

Commentaires
Haut