Odienné

La mine de Kaniasso toujours fermée malgré l’installation du comité de développement local minier

Le préfet de Kaniasso, Coulibaly Seydou

Photo : AIP

Odienné, 28 fév (AIP)-Le président du comité de développement local minier (CDLM), le préfet de Kaniasso, Coulibaly Seydou a indiqué, mardi, lors d’un entretien avec l’AIP, que la mine de manganèse de Kaniasso (Nord-Ouest, région du Kabadougou) est toujours fermée pour plusieurs raisons et annonce une réunion de ce comité pour début mars.

«Nous allons avoir une réunion du comité à la fin de la première semaine de mars pour réexaminer les conditions de la reprise de la mine. Le pont cassé à l’entrée d’Odienné était la raison de l’arrêt de l’exploitation. Le pont a été reconstruit par la société qui exploite la mine. La reprise est désormais possible », a indiqué le préfet, président du CDLM de Kaniasso.

En outre, les populations de Zemougoula, village qui abrite la mine avaient sollicité la réalisation d’une pompe villageoise par les patrons de la mine. La pompe a été réalisée, mais est tombée en panne après trois mois d’utilisation, ce qui peut encore irriter les populations. Le CDLM, installé par le ministre des mines depuis mars 2017, tente de résoudre les problèmes pour la reprise de la mine.

Depuis plusieurs mois, les populations des villages environnants avaient bloqué tous les accès à la mine de Kaniasso, exigeant des exploitants, la construction d’ouvrages dans l’intérêt des populations comme des écoles, des centres de santé, l’électrification de certain village, la réalisation de pompes et la réhabilitation des pistes villageoises, rappelle-t-on.

(AIP)

ss/fmo

Commentaires
Haut