Yamoussoukro D.A.

Le « Scanner », une nouvelle technique pour identifier le besoin nutritionnel des sols

Yamoussoukro, 14 fév (AIP) -Le « Scanner », une nouvelle technique développée pour des analyses de sol en vue d’identifier les besoins nutritionnels de la terre, en vue d’un meilleur rendement agricole, fait l’objet d’une campagne sensibilisation depuis mardi auprès des agriculteurs de Yamoussoukro.

La campagne de promotion est menée par la société SoilCares et ses partenaires Callivoire et Plantafrique des entreprises tournées vers le développement agricole et va durer cinq mois. Elle concerne cent agriculteurs sélectionnés qui vont exploiter une parcelle de 1000m2 chacun sur dix sites dans les localités de Yamoussoukro, Pacobo, Bouaflé, Toumodi, Oumé et Sassandra.

La représentante de SoilCares en Afrique de l’Ouest, Maeva Gauvrit, a indiqué que l’outil développé permet dans le champ, de faire une analyse directe du sol en dix minutes, en utilisant des solutions spectrales pour analyser ce qu’il y a de disponible dans le sol, en vue de faire des recommandations.

« Ce pour rajouter ce que le sol a besoin pour être vraiment fertile, et mais également ajouter des quantités d’intrants nécessaires à la culture et la spéculation choisie par l’agriculteur en fonction de la taille de son champ, et des engrais disponibles sur le marché ivoirien », a expliqué Maeva Gauvrit.

« Après cela, l’agriculteur reçoit en dix minutes un rapport et une prescription, se rend chez son distributeur d’intrant qui va fournir les engrais qui sont listés sur la recommandation », a-t-elle ajouté.

La spécialiste du sol a indiqué que l’analyse des sols, désormais possible et disponible pour tous en Côte d’Ivoire, présente trois types d’impacts positifs dont le premier est de « re-fertiliser » le sol ivoirien très épuisé depuis années.

« Le deuxième aspect, c’est que dans 60% des cas, les agriculteurs vont au final appliquer moins d’intrants parce qu’ils sauront adapter les intrants, et sauront quelle quantité appliquée pour atteindre le rendement optimal »,
a fait Maeva Gauvrit. Le troisième aspect, selon elle, est l’obtention des cultures beaucoup plus fortes avec des rendements plus intéressants.

Le Scanner pour l’analyse des sols lancé sur le marché ivoirien est un outil développé en Hollande qui permet d’évaluer les différents métaux en dix minutes. Il utilise une technologie de spectromètre et infrarouge proche, pour déterminer les niveaux de PH et les caractéristiques du sol. Six cents échantillons des sols en Côte d’Ivoire ont déjà fait l’objet d’étude.

(AIP)

nam/fmo

Commentaires
Haut