Anacarde

La campagne 2018 de commercialisation s’ouvre le 15 février en Côte d’Ivoire, avec un prix bord champ de 500 FCFA/Kg

Photo d'archives

Aibdjan, 14 février 2018 – 19H25 GMT [ALERTE INFO]- La campagne 2018 de commercialisation de l’anacarde s’ouvre le 15 février en Côte d’ivoire, premier producteur mondial, avec un prix bord champ de 500 FCFA/Kg contre 440 FCFA/Kg en 2017, a annoncé mercredi à Abidjan le porte-parole du gouvernement, Bruno Koné, à l’issue d’un conseil des ministres.

“L’ouverture de la campagne 2018 de la commercialisation de la noix de cajou est fixée au 15 février 2018”, avec un “prix planché obligatoire de 500 FCFA/Kg pour la noix de cajou bien séchée et bien triée, ne comportant aucune matière étrangère”, a dit M. Koné, soit une hausse de 60 FCFA comparativement à la campagne précédente.

“Le prix planché obligatoire magasin intérieur” est quant à lui fixé à 525 FCFA/Kg et 584 FCFA/Kg pour le “prix planché magasin portuaire”, a-t-il ajouté, face à la presse.

Selon le porte-parole du gouvernement, la campagne 2018 “devrait permettre de consolider les acquis des quatre premières années de la réforme” de la filière anacarde, “en mettant d’avantage l’accent sur la qualité et sur la mise en œuvre des mesures incitatives permettant l’augmentation du taux de transformation locale” de ce produit agricole.

Ajouté à la nouvelle annexe fiscale 2018, le Droit unique de sortie (DUS), fixé à 10% de la valeur CAF (Coût, assurance, fret) “devrait améliorer la compétitivité des transformateurs locaux” qui ont augmenté la quantité de noix de cajou transformée, passant de “31.220 tonnes en 2013 à aujourd’hui 44.628 tonnes (6,62% de la production)”.

En 2017 la Côte d’Ivoire a produit 711.236 tonnes de noix de cajou pour une prévision de 715.000, ce qui donne un taux de réalisation “proche de 100%”, s’est réjoui Bruno Koné, précisant que ce niveau de production “représente la moitié de la production d’Afrique de l’ouest et 22% de la production mondiale”.

Premier producteur mondial d’anacarde depuis 2015, la Côte d’Ivoire prévoit une production d’environ 750.000 tonnes en 2018, a indiqué le porte-parole du gouvernement.

MYA

Commentaires
Haut