CEDEAO

La société civile de l’Afrique de l’Ouest appelle à la création d’un réseau pour lutter contre la drogue

Photo : d'archives

Abidjan, 13 fév (AIP) – Des organisations de la société civile des Etats membres de la Communauté économique des états de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) et la Mauritanie,  en charge de la lutte contre la prolifération  de la drogue,  appellent à la création du réseau de la société civile, au niveau sous régionale pour contrer ce fléau sociétal.

Lors d’un atelier organisé par la CEDEAO, l’office des Nations Unies contre la drogue et le crime (UNODC) avec le soutien de l’Union européenne, les participants ont affirmé vouloir raffermir leur collaboration pour prévenir et lutter contre l’utilisation de la drogue.

Cette rencontre de haut niveau, qui s’est tenue du mercredi au vendredi, a permis aux  points focaux de la société civile, de se familiariser notamment, aux politiques régionales de lutte contre la drogue, aux initiatives de préventions mises en œuvre et les meilleures pratiques de collecte de données.

Les  acquis de cette réunion doit permettre de réduire de manière significative le nombre de toxicomanes, a soutenu Daniel Amankwaah, au nom du Dr Fatimata Dia Sow, de la Commission des affaires sociales et du genre de la CEDEAO, au terme de ces assises.

Pour Cheikh Touré, le coordonnateur du programme UNODC, la présence de la société civile africaine traduit l’intérêt que portent ces organisations civiles, à ce sujet.

Cet atelier de renforcement de capacités participe au plan d’action de lutte contre la drogue de la CEDEAO et au programme régional UNODC de l’Afrique de l’Ouest pour la période 2016 – 2020. Il doit permettre de  soutenir la CEDEAO dans sa lutte contre les menaces et les effets de la drogue sur les jeunes et société en général, indique-t-on.

(AIP)

nmfa/fmo

 

Commentaires
Haut