San-Pédro

Des parents mécontents de voir les cheveux de leurs enfants coupés par des enseignants

Une élève de Notre Dame de la Paix, coiffée normalement après que une partie de ses cheveux ait été coupée à l’école

Photo : AIP

San Pedro, 13 fév (AIP) – Des parents d’élèves de l’Ecole primaire privée catholique, ‘’Notre de Dame de la Paix’’ de San Pedro, sont allés protester lundi et mardi, dans l’école, après que leurs enfants soient rentrés lundi, à la maison avec des parties de cheveux coupées par la délégué des enseignants, qui agissait ainsi pour obliger les parents à couper les cheveux des enfants comme exigé dans le règlement de cet établissement confessionnel.

Une dizaine de parents d’élèves en colère se sont succédé à l’école primaire ‘’Notre Dame de la Paix’’ de San Pedro, certains avec une paire de ciseaux en main, menaçant en présence des élèves, de couper à leur tour les cheveux de la déléguée des enseignants de cette école privée catholique, sous le prétexte qu’elle a « osé couper les cheveux de leurs enfants sans leur consentement ».

Selon la Direction de l’école, les enseignants ayant observé un laisser-aller au niveau de l’entretien des cheveux des enfants, ont voulu faire des exemples et amener les parents d’élèves à respecter le règlement de l’école, qui impose que les élèves aient les cheveux ras. Ainsi, a-t-on expliqué, la délégué des enseignants, Colette O., a été chargée de passer dans les classes pour couper en partie, les cheveux non entretenus de certains élèves, ou ayant des coiffures fantaisistes.

Parmi la dizaine de parents d’élèves mécontents, certains ont saisi les autorités locales de l’éducation pour dénoncer l’attitude des enseignants. Au niveau de l’école, la Direction et les enseignants ont présenté des excuses, tout en expliquant, que leur intention n’était « pas de faire du mal aux enfants visés, mais c’était dans un but d’éducation ».

«Les parents en colère le sont à titre individuel, sinon ce n’est pas l’ensemble des parents d’élèves qui ont manifesté une colère. D’ailleurs tous savent que nous sommes dans une école catholique, et ici les règlements exigent que les cheveux des enfants soient coupés », a précisé le président par intérim du Bureau des parents d’élèves de cette école, Anvo Jacob. Il s’est offusqué que des parents se comportent ainsi à l’école, au point de saper l’autorité du maître.

(AIP)

jmk/fmo

Commentaires
Haut