Gagnoa

Le « savant » cardiologue Maurice Kakou Guikahué célébré par ses parents à Gagnoa

Le professeur Kakou Guikahué lors de entré à Dikouépalégnoa en compagnie du général Kassaraté

Photo : AIP

Gagnoa, 12 fév (AIP)- Membre fondateur de la Société Ivoirienne de Cardiologie, le « savant » cardiologue, Maurice Kakou Guikahué, président de 1992 à 2017, et élu en 2017, premier Africain, président du groupe de travail de cardiologie tropicale de la société française de cardiologie, a été célébré par ses parents et la région du Gôh, dimanche, à Dikouépalégnoa (son village natal à 25 km de Gagnoa).

« Comment ne pas être digne, quand on a un fils savant, reconnu savant dans son domaine, parmi les savants de ce monde », a déclaré Agoblé Alexandre, chef du village de Dikouépalégnoa, lors de la cérémonie solennelle en présence de l’actuel président de la société ivoirienne de cardiologie, Pr Kramo Kouadio Euloge, par ailleurs président des chefs de cantons et de tribu du département de Gagnoa.

La Côte d’Ivoire compte à ce jour 65 cardiologues et 25 en attente de validation du Certificat d’Etude Spécialisées (CES) en cardiologie, a révélé Pr Maurice Kakou Guikahué, qui a dit son espoir de voir la Côte d’Ivoire atteindre le chiffre d’une centaine de cardiologues confirmée d’ici 2020, afin « d’essayer d’en repartir au plan national ».

« Vous êtes une fierté pour le canton paccolo », a renchéri le chef du village de Gnalégribouo et porte-parole de la chefferie cantonale du paccolo, Boga Sivori, qui a joint sa parole au représentant des cadres du canton, Me Atabi, avocat, pour qui, au-delà du combat politique que mène le député Kakou Guikahué, numéro deux du Parti Démocratique de Côte d’Ivoire (Pdci-majorité présidentielle), l’homme est un « combattant intellectuel ».

Pour l’actuel président de la Société ivoirienne de cardiologie, la reconnaissance du mérite de l’homme de science, qu’est l’ancien ministre Guikahué, est la preuve matérielle que l’on peut naitre sur une natte dans un village, de parents totalement analphabètes et devenir un « savant, un intellectuel accompli ».

De nombreux scientifiques et chercheurs des universités ivoiriennes, une vingtaine de vice-gouverneurs de districts, de présidents de conseils régionaux, de maires, de députés ainsi que le général de corps d’armée, Kassaraté Tiapé Edouard, ont fait le déplacement de Dikouéhipalégnoa, pour soutenir l’action des parents de l’ex-ministre de la santé.

(AIP)

dd/fmo

Commentaires
Haut