Dimbokro

Affluence à la sous-préfecture de Dimbokro suite à la fin de la grève du SYNAMICI

Une vue des usagers à la sous-préfecture de Dimbokro, ce mlercredi

Photo : AIP

Dimbokro, 07 fév (AIP) – La sous-préfecture de Dimbokro a été envahie par les usagers notamment les requérants d’extraits de naissance et autres actes d’Etat civil, a constaté l’AIP, mercredi, à Dimbokro, à la reprise du service par les agents regroupés au sein du Syndicat national des agents du ministère de l’Interieur de Côte d’Ivoire (SYNAMICI) qui observait depuis quelques semaines un mouvement de grève pour l’amélioration des condition de vie et de travail de ses membres.

Accoudés au comptoir, une vingtaine d’hommes et de femmes attendent leur tour pour être servis. Quatre agents de la sous-préfecture dont le chef du service administratif Kpangni Théophile, par ailleurs secrétaire régional du SYNAMICI, sont occupés à donner une suite à chaque requête. »Calmez-vous, nous allons nous s’occuper de tous. Sachez que vous ne pouvez pas être servis tous en même temps », a rassuré M. Kpangni, constatant un empressement chez certains usagers.

Un demandeur d’acte d’Etat civil, Yao Konan a exprimé sa joie de recevoir ses extraits. »Je suis content d’avoir aujourd’hui mes papiers. J’ai déposé, il y a quelques semaines. J’étais inquiets car c’est pour des concours notamment le CAFOP 2018″, a dit le jeune, radieux, environ 25 ans, brandissant deux extraits de naissance flambant neufs.

Pour Kpangni Théophile qui s’est dit heureux de reprendre du service, la reprise s’effectue après l’obtention d’un accord avec le gouvernement sur certains points de leurs revendications.

« Nous avons le souci de faire le bonheur de la population et c’est pour cela que nous avons repris. Vous voyez, nous avons reçu déjà ce matin 30 demandes d’extraits de naissance sans compter les attestations d’identité et les retraits de pièces d’identité », a dit le syndicaliste.
(AIP)
ik/fmo

Commentaires
Haut