Dimbokro

780 jeunes et femmes bénéficient du projet PEJEDEC dans le Moronou

La présidente du conseil régional du Moronou Aka Véronique

Photo : AIP

Dimbokro, 3 fév (AIP) – Au total 780 jeunes hommes et femmes de 18 à 35 ans, scolarisés, déscolarisés ou analphabètes, vont bénéficier du projet Emploi jeune et développement des compétences (PEJEDEC) financé par la Banque mondiale à hauteur de 620,8 millions de FCFA dans la région du Moronou, en vue de leur insertion dans le tissu socioéconomique.

L’annonce a été faite par la présidente du Conseil régional du Moronou, Aka Amenan Véronique, lors du lancement de ce projet, vendredi à Bongouanou.

Selon Aka Véronique qui a relevé que les jeunes représentent 66% de la population du Moronou, c’est en vue d’atténuer le taux élevé de chômage chez cette frange de ses administrés qu’elle a, par l’entremise de l’Association des districts et régions de Côte d’Ivoire (ARDCI) et du Gouvernement ivoirien, sollicité et obtenu de la Banque mondiale le financement du PEJEDEC pour les jeunes et les femmes des villages des départements de la région.

« Nous devrons ensemble veiller à faire en sorte d’éviter tout blocage qui pourrait contrarier la mise en œuvre du projet. Il vous appartient, chers jeunes, de saisir cette occasion pour conjuguer vos efforts en vue d’obtenir un impact conséquent et satisfaisant de nos actions », s’est adressé Mme Aka aux jeunes. Elle a plaidé pour la mise en place du PEJEDEC 3 en leur faveur, et appelé la chefferie traditionnelle à accompagner les jeunes par des conseils, en vue de la réussite du projet.

Pour le coordonnateur du projet Amian Fernand qui a précisé le mode opératoire, le PEJEDEC est une bonne chance pour le Moronou. Il a exhorté les jeunes à se mobiliser autour de ce projet, affirmant que leur seule volonté suffit à les sortir du chômage.

M. Amian a fait observer que les bénéficiaires seront dans trois sous-projets à savoir le projet d’activités à Haute à Intensité de Main d’Œuvre (THIMO) en milieu rural (300 jeunes), le projet d’appui à la création d’activités génératrices de revenus (440 jeunes) et 40 jeunes recevront des financements pour la mise en place de microentreprises.

Le lancement s’est effectué en présence du corps préfectoral, des autorités politiques et coutumières, des jeunes et de nombreuses populations venus des trois départements de la région.
(AIP)
ik/cmas

Commentaires
Haut