Politique

La jeunesse du RDR appelle à “dissocier la politique’’ de l’affaire Yah Touré

ABIDJAN, 30 janvier 2018 -[ALERTE INFO]- La jeunesse du Rassemblement des républicains (RDR), le parti présidentiel en Côte d’Ivoire, a appelé à “dissocier la politique’’ de l’“affaire juridique’’ impliquant le député Yah Touré, interpellé dimanche pour “outrage et violence sur’’ une policière, puis libéré lundi à la demande du bureau de l’Assemblée nationale.

“Il est impérieux de dissocier la politique d’une affaire juridique et de laisser les procédures en la matière suivre leur cours’’, a soutenu la jeunesse du RDR (RJR), dans un communiqué publié lundi soir.

Yah Touré, député élu sous la bannière du Rassemblement des houphouetistes pour la démocratie et la paix (RHDP, coalition au pouvoir) mais issu du Parti démocratique de Côte d’Ivoire (PDCI, allié du RDR) a été placé dimanche en garde à vue, à la préfecture de police d’Abidjan, suite à une altercation avec une policière.

Selon de nombreux témoignages, l’altercation aurait éclaté vendredi entre le député et la policière de faction au feu tricolore d’un centre commercial de Cocody (commune à l’est d’Abidjan), habituellement embouteillé.

Le lendemain, il reçoit à son domicile abidjanais la visite d’un capitaine de police porteur d’une convocation de la préfecture de police. Le député répond à la convocation et à la suite de son interrogatoire, il est placé en garde à vue.

Lundi après-midi, des militants du PDCI se déportent au Palais de justice d’Abidjan-Plateau où le député était entendu par le procureur de la République, pour lui témoigner leur soutien.

Sur place, des heurts éclatent avec la police qui interpelle puis relâche plus tard les deux responsables de la jeunesse du PDCI, Valentin Kouassi et Innocent Yao. Comme Olga Ottro, une journaliste photographe du quotidien Le Nouveau Réveil, proche du PDCI, venue couvrir la manifestation.

De la préfecture de police où il était gardé, Innocent Yao s’est fendu lundi soir d’un commentaire sur le réseau social Facebook : “quand un régime tire à sa fin, les signes annonciateurs ne trompent pas’’ avant de conclure: “notre réponse ne se fera pas attendre’’

Pour le RJR, ces heurts et déclarations relèvent d’une “ récupération malicieuse et malsaine’’ faite de cette affaire.

“Aucune injure, aucune menace, aucune violence comme il nous a été donné de voir sur des vidéos où des jeunes du PDCI s’en prennent violement à des policier au Palais de Justice ne constituent la solution’’, écrit le RJR, appelant “les jeunes à plus de maturité et à tenir un langage de cohésion et de rassemblement’’.

SKO

Commentaires
Haut