Société

La fondation de Citigroup va accompagner 260 jeunes Ivoiriens

La directrice de Citibank Côte d’Ivoire et directrice régionale de l’Afrique de l’Ouest et du Centre, Mme Khady Ndiaye Touré

Photo : APA

APA-Abidjan (Côte d’Ivoire) – Deux cent soixante jeunes Ivoiriens porteurs de projets, notamment sélectionnés à l’issue d’un test, ont été présentés mardi à la Maison de l’entreprise à Abidjan, et devront bénéficier d’un accompagnement de la fondation de Citigroup, un groupe bancaire américain, en vue d’une insertion professionnelle durable.

Le projet dénommé « Citi payed Côte d’Ivoire » est piloté par l’ONG américaine Techno Serve, chargée de former ces jeunes à l’employabilité et à l’entrepreneuriat. Elle a retenu 140 jeunes filles et jeunes hommes entrepreneurs et 120 demandeurs d’emplois.

La directrice de Citibank Côte d’Ivoire et directrice régionale de l’Afrique de l’Ouest et du Centre, Mme Khady Ndiaye Touré, a indiqué que le projet a, au total, reçu 1.878 applications, dont 1.229 émanant de demandeurs d’emplois et 649 d’entrepreneurs.

Parmi ces postulants, l’on dénombre en outre 502 jeunes de 18 à 25 ans et 458 femmes. Quelque 400 dossiers d’applications ont été présélectionnés à l’issue d’un « processus compétitif » par Technoserve, qui a retenu 260 personnes dont 70% de jeunes filles selon les objectifs du groupe.

Cette option a été faite car « les femmes de Côte d’Ivoire sont des agents économiques de poids qui, malheureusement, subissent des pressions sociétales fortes et rencontrent de nombreux problèmes structurels dans leurs activités, liés à leur condition de femme », a expliqué Mme Ndiaye Touré.

Selon l’ex-Agence d’études et de promotion de l’emploi (Agepe), le taux d’emploi informel révèle, en 2013, que « le taux d’emploi informel (où elles sont majoritaires), était de 91,2% avec un taux d’emploi salarié à 18,1% et un taux d’emploi vulnérable à 78,9% pour les femmes contre 64% pour les hommes ».

Alexis Anouan, chef de projet chez Technoserve, a souligné que le projet vise à accompagner ces jeunes à l’insertion professionnelle, en renforçant leurs capacités de demandeur d’emplois et en leur apportant, à terme, un appui pour l’accès au financement grâce à des partenaires stratégiques.

« On ouvre des portes pour que les jeunes aillent décrocher le financement », a précisé Alexis Anouan, qui a fait savoir que les personnes retenues vont bénéficier d’une formation sur quatre mois et d’un suivi opérationnel.

Cette formation débute en février pour s’achever en mai 2018. Les jeunes demandeurs d’emploi et jeunes entrepreneurs avec idées de projet, auront une session sur trois jours au cours du premier mois et trois sessions mensuelles de trois mois. Quant aux jeunes entrepreneurs en activité, ils bénéficieront de trois sessions mensuelles au cours des quatre mois.

La fondation de Citigroup « Citi foundation » a décidé de contribuer aux objectifs du développement durable (ODD) définis par les Nations unis à hauteur de 55 milliards Fcfa en finançant sept des 17 axes de développement retenus. Le projet Citi payed concerne trois pays, notamment le Nigeria, le Kenya et la Côte d’Ivoire.

PIG/ap/ls/APA

Commentaires
Haut