Abengourou

Les dozos invités à ne pas se substituer aux forces de défense et de sécurité

Deux membres de la confrérie des dozos en pleine exhibition lors de la 5e édition du Dangoun

Photo : AIP

Abengourou, 28 jan (AIP)- Le secrétaire général de la confrérie des dozos de Côte d’Ivoire (CODOZ-CI), Koné Abdoulaye, a invité samedi les membres de cette organisation de chasseurs traditionnels à ne pas se substituer aux forces de défense et de sécurité.

« Le dozo n’est ni un gendarme, ni un policier. Vous ne devez donc pas vous substituer à eux pour jouer leur rôle », a-t-il indiqué, lors de la 5e édition du « Festival Dangoun » à Amélékia (14km au nord d’Abengourou). « Cantonnez-vous dans votre rôle de chasseurs traditionnels. Cela vous évitera de commettre des dérapages », a ajouté le secrétaire général du CODOZ-CI.

Ce dernier a, du reste, salué l’organisation du « Festival Dangoun » qui contribue au raffermissement des liens de confraternité entre les dozos de la région, mais aussi et surtout au renforcement de l’harmonie entre eux et le reste de la population.

Il a, en outre, félicité le principal initiateur de ce festival, en l’occurrence, le coordonateur régional du CODOZ-CI, Coulibaly Sinan plus connu sous le nom de Dozo Balla. « Je tiens, également, au nom du président national, à adresser mes félicitations au Dozo Balla pour cette belle initiative et pour tout ce qu’il fait pour apporter un meilleur encadrement au dozos de la région », a-t-il déclaré.

Koné Abdoulaye a associé à ses félicitions les autorités administratives et coutumières de la localité d’Amélékia pour avoir autorisé l’organisation de cette manifestation qui constitue pour les responsables de la confrérie des dozos une tribune de sensibilisation des membres sur les notions de paix et de cohésion sociale.

(AIP)

Commentaires
Haut