Europe

L’UE appelle la Chine à libérer l’éditeur suédois Gui Minhai

L’Union européenne (UE), emboîtant le pas à Stockholm, a exhorté mercredi Pékin à « libérer immédiatement » l’éditeur-libraire suédois d’origine chinoise Gui Minhai

Photo : d'archives

Abidjan, 24 jan (AIP) – L’Union européenne (UE), emboîtant le pas à Stockholm, a exhorté mercredi Pékin à « libérer immédiatement » l’éditeur-libraire suédois d’origine chinoise Gui Minhai.

« Nous espérons que les autorités chinoises libèrent immédiatement M. Gui Minhai, lui permettent de retrouver sa famille, et de recevoir l’aide consulaire et un soutien médical », a insisté Hans Dietmar Schweisgut, ambassadeur de l’UE à Pékin, lors d’une conférence de presse dans la capitale chinoise.

« C’est un citoyen suédois, et un citoyen de l’Union européenne », a-t-il martelé. Mardi, la ministre suédoise des Affaires étrangères, Margot Wallström, avait déjà réclamé sa « libération immédiate ».

L’AFP, citant la fille Angela de Gui Minhai, a précisé qu’il a été interpellé samedi à bord d’un train alors qu’il se rendait avec deux diplomates suédois à Pékin, en provenance de la ville de Ningbo (est) où il vivait.

En 2015, M. Gui s’était volatilisé lors de vacances en Thaïlande, avant de réapparaître dans un centre de détention chinois. Les autorités chinoises avaient annoncé en octobre 2017 l’avoir relâché. Mais sa fille a affirmé à la radio suédoise que depuis sa libération officielle, son père avait été placé dans un appartement de la police, sous surveillance.

(AIP)

kam

Commentaires
Haut