Togo

11 Janvier 2018 – Politique et économie à la une des quotidiens togolais

APA Lomé (Togo) – Les quotidiens togolais de ce jeudi ont consacré l’essentiel de leurs manchettes à l’économie et la politique.

Le journal ‘‘La nouvelle tribune’’ revient sur un emprunt obligataire autorisé fin novembre 2017 par l’Etat, qui a mandaté la SGI ivoirienne Sogebourse comme chef de file, avec ce titre : « SGI-Togo : ce grand corps malade ».

‘’La Société de gestion et d’intermédiation du Togo, « jadis efficace et dynamique sur le marché financier, perd de sa superbe depuis la nomination de Mensah Kokou Asigbi’’, écrit le journal qui s’interroge : « pourquoi la société ne se rend plus active sur le marché financier ? Comment a-t-elle baissé de régime ? Quid du personnel qui a perdu toute motivation ? ».

Le quotidien ‘’Liberté’’ consacre sa Une à un mémorandum sur la crise politique au Togo, et informe que « le pouvoir de Faure Gnassingbé envoie un document tronqué au gouvernement américain ».

Un document, écrit-t-il, « destiné à saper la lutte que mène le vaillant peuple togolais depuis cinq mois pour desserrer le corselet de fer dans lequel le clan Gnassingbé l’a maintenu depuis plus de 50 ans ». Le journal en publie un extrait, traduit par la rédaction.

Pour sa part, ‘’Tingo Tingo’’ rappelle que ’’ la coalition de l’opposition annonce les femmes dans les rues le 20 janvier, après une marche le 13 ‘’.

Là-dessus, le quotidien ‘’Forum de la semaine’’, citant le site d’informations ‘‘Icilomé’’, informe que ‘’le parti au pouvoir annonce aussi des manifestations de rue le samedi 13 janvier prochain à Lomé et à l’intérieur du pays ‘’.

Le dialogue, ce véritable casse-tête politique, fait également la Une de certaines parutions.

C’est le cas du ‘’Patriote’’ et ‘‘Waraa les vainqueurs’’ qui s’interrogent tous les deux en manchette : « dialogue, où es-tu ? ».

La rencontre « tant voulue par le peuple togolais et souhaitée par les acteurs politiques, parties à la crise actuelle, tarde toujours  à arriver », s’exclame ‘’Le Patriote’’. Et d’accuser les ‘’protagonistes qui préfèrent s’adonner au jeu de ping-pong au lieu de se jeter dans la résolution effective de la crise à travers des actions concrètes’’.

Abordant le même sujet, ‘’Le changement’’ titre que Me Agboyibo, un ancien premier ministre, ‘’fait de la présence d’un médiateur au dialogue, la mesure-clé de mise en confiance des participants aux discussions’’.

L’hebdomadaire ‘’Le rendez-vous’’ consacre ses colonnes à deux dossiers.

‘’Haute trahison et faillite au sommet : Faure Gnassingbé quel drôle d’économiste’’, titre-t-il en manchette.

Pour ce journal, le Togo, ‘’jadis carrefour des grandes rencontres, est devenu le carrefour des grands trafics, le pays d’un marasme économique avancé, de la gestion boueuse des mines, de la faillite bancaire, une République où les dirigeants sont incapables d’évaluer la dette publique’’.

Le second dossier publié par le journal est titré : ‘’Gestion de l’or noir au Togo, la face émergée d’une déconfiture’’.

NML/of/APA

Commentaires
Haut