Dimbokro

Lutte contre la pauvreté : le conseil régional du N’zi octroie des prêts à 47 jeunes

Photo : AIP

Dimbokro, 27 déc (AIP) – Dans le cadre de la lutte contre la pauvreté, le Conseil régional du N’zi, à travers un fonds régional de garantie pour l’aide au développement économique (FRADE), a octroyé à 47 jeunes et femmes les premiers prêts à taux zéro pour le financement de micro-projets en vue de leur autonomisation, lors d’une cérémonie de remise de carnets COOPEC présidée, mercredi, par le président N’guessan Koffi Bernard en présence du préfet de région, N’guessan Obouo Jacques, et de nombreuses populations, au siège de l’institution décentralisée, à Dimbokro.

Ces premiers prêts qui oscillent entre 200 et 500 000 F CFA permettront de promouvoir l’auto-emploi, favoriser l’autonomisation des femmes et susciter la pérennisation du fonds pour l’amélioration du pouvoir d’achat des ménages. Le FRADE mis en place par le Conseil régional du N’zi en collaboration avec la COOPEC, est doté de 110 millions F CFA dont 60 millions F CFA disponibles. « Il s’agit pour nous d’apporter notre modeste contribution à l’effort titanesque que mène le gouvernement pour résorber le chômage des jeunes à l’échelle de tout le pays », a justifié N’guessan Koffi Bernard, remettant les premiers carnets aux récipiendaires.

Le préfet de région, N’guessan Obouo Jacques a salué les efforts déployés par le président N’guessan Bernard dans la lutte contre la pauvreté singulièrement au niveau des jeunes et des femmes dans le N’zi. Il a invité à un suivi du projet afin d’éviter d’annihiler les efforts insalissables visant à l’amélioration des conditions de vie des populations. «Je vous invite à rembourser dans les délais convenus les montants qui vous sont octroyés afin que les autres postulants à ce fonds aient la possibilité d’en jouir », a exhorté le préfet.

Le porte-parole des récipiendaires, Vrèro Paulin a exprimé sa joie de voir l’amorce de ce magnifique projet de développement. Il a engagé les bénéficiaires à faire bon usage des sommes mises à leur disposition, estimant l’ampleur de leur responsabilité dans le succès du FRADE. « Vous faites revivre aujourd’hui tous ces jeunes et femmes qui chaque jour étaient gagné par le désespoir en proposant des solutions concrètes face à la pauvreté qui est une réalité dans notre région », a-t-il dit, remerciant le président N’guessan Bernard.
(AIP)
ik/kam

Commentaires
Haut