Cameroun

La peine de prison du correspondant de RFI au Cameroun reduite

Le correspondant de RFI au Caméroun, Ahmed Abba

Photo : DR

Abidjan, 21 déc (AIP) – La peine de prison du correspondant de RFI, Ahmed Abba, a été réduite jeudi à 24 mois de prison, lors de son procès en appel.

Accusé d’avoir collaboré avec le groupe jihadiste Boko Haram, Ahmed Abba avait été condamné en première instance, en avril dernier, à dix ans de prison pour « non-dénonciation d’actes de terrorisme et blanchiment d’actes de terrorisme ».

Correspondant en langue haoussa pour RFI dans le nord du Cameroun, le journaliste avait été arrêté le 30 juillet 2015 à Maroua.

(AIP)

kam

Commentaires
Haut