Santé

Le Centre national de Radiothérapie pourra traiter près de 200 malades du cancer par jour ( Ministre)

Ce sont près de 160 à 200 malades du cancer qui pourront être traités quotidiennement

Photo : AIP

Abidjan, 18 déc – Ce sont près de 160 à 200 malades du cancer qui pourront être traités quotidiennement, dans le premier Centre national de radiothérapie de Côte d’Ivoire, a annoncé lundi, la ministre de la Santé de l’Hygiène Publique, Raymonde Goudou, lors de la cérémonie d’inauguration de cet établissement sanitaire, présidée par le chef de l’Etat ivoirien, Alassane Ouattara.

Une performance sanitaire, qui s’explique, selon la ministre Goudou Raymonde, par l’installation de deux bunkers, à même de traiter, à plein régime, 160 à 200 patients par jour. Cet investissement majeur est porté par des équipements de pointe, entre autres, deux accélérateurs linéaire de particules, un scanner de simulation, un appareil de curiethérapie et une unité d’immuno-hématologie, ainsi qu’un détecteur de radioactivité.

» Nous avons mis l’accent sur la radiothérapie, parce que la chimiothérapie est déjà pratiquée en Côte d’Ivoire. chez l’enfant et adulte au CHU de Treichville et ceci depuis 1995″, a indiqué la ministre de la Santé de l’Hygiène Publique, pour qui, la curiethérapie, sera, également, expérimentée, dans cet établissement sanitaire, dans sa lutte contre les cancers en Côte d’Ivoire.

» La curiethérapie est indiquée pour le traitement des cancers du col de l’utérus, de la prostate, du sein et du canal anal », a-t-elle expliqué. Une technique médicale unique à haut débit de dose, qui est unique dans la sous région, avec des soins en ambulatoire, sans hospitalisation, selon la première responsable de la santé, Dr Goudou Raymonde.

Ces actions gouvernementales de l’Etat ivoirien se sont intensifiées, à cet effet, pour réduire le taux d’incidence du cancer en Côte d’Ivoire, qui s’élève de 2014 à 2016, à 116 pour 100 mille, à travers, notamment, l’amélioration du plateau technique avec l’installation de deux unités au Centre hospitalier universitaire (CHU) de Treichville et de Cocody et la gratuité des soins pour les trois médicaments innovants, dont les coûts varient entre 800 mille et un million par séance mensuelle sur 6 mois, indique-t-on.

Entièrement financé par l’état de Côte d’Ivoire, cet ouvrage sanitaire a coûté 13,624 milliards de francs CFA. Il sera dirigé le Professeur Didi Kouko Coulibaly Judith, accompagnée par « des ressources humaines qualifiées » et un radio-physicien ivoirien Kra Joël, en provenance d’ d’Allemagne, a soutenu Dr Goudou Raymonde, en présence des membres du gouvernement.

Il sera ouvert aux populations, à compter du 25 janvier prochain.

nmfa/fmo/ AIP

Commentaires
Haut