Bouaflé

Lancement de la 3è édition du concours inter-écoles de la non-violence chez les jeunes à Bouaflé

Lancement du concours inter-écoles de la non-violence et des valeurs du débat contradictoire à Bouaflé

Photo : AIP

Bouaflé, 14 déc – La troisième édition du Concours inter-écoles de la non-violence et des valeurs du débat contradictoire chez les jeunes, initié par l’ONG Mauko éducation et développement(OMED), a été lancée, mercredi à Bouaflé (Centre-ouest, région de la Marahoué).

Selon le président de l’ONG OMED, Dosso Tiémoko, ce concours qui bénéficie de l’appui technique et financier du Secrétariat national au renforcement des capacités (SNRC) s’inscrit dans le cadre du Projet de sensibilisation à la non-violence par le débat contradictoire.

Il a pour objectif principal de promouvoir les vertus démocratiques irréprochables et irrépréhensibles par la pratique du débat contradictoire chez les jeunes. A terme, il vise à réduire les comportements de nature violente chez les apprenants pour une société civilisée et apaisée par l’appropriation des valeurs de débat contradictoire comme outil de prévention et de gestion pacifique des conflits.

Ce concours qui va se dérouler sur une période de six mois (décembre 2017- mai 2018) verra la participation de 12 établissements scolaires de la région de la Marahoué. M. Dosso a appelé les acteurs locaux de l’éducation à s’impliquer dans son organisation, en vue de sa réussite.

« Apprendre à débattre, c’est apprendre la démocratie (…) C’est impossible dans une communauté humaine, c’est impossible à l’école, c’est impossible en famille d’être d’accord sur tous les points. Mais c’est dans le débat contradictoire, c’est dans les échanges d’idée qu’on parvient à avancer », a souligné, pour sa part, le secrétaire national au renforcement des capacités, Zoro Epiphane Ballo, saluant cette initiative de l’OMED qui vise à faire de la culture du débat contradictoire une valeur partagée par les élèves ivoiriens en général et en particulier ceux de la Marahoué.

Il a saisi cette occasion pour inviter les acteurs locaux de l’éducation et les élèves à œuvrer pour « zéro violence » dans les établissements scolaires de la région de la Marahoué.

La présentation de l’ONG OMED et du projet, une conférence sur le thème « Le débat contradictoire, moyen de lutte contre la violence en milieu scolaire », une démonstration pratique de deux équipes sur le déroulement du concours ainsi que des échanges ont, entre autres, meublé cette cérémonie qui a enregistré la présence du préfet de région, Beudjé Djoman Mathias et du président du Conseil régional de la Marahoué, Abi Koffi Richmond.

ns/fmo/ AIP

Commentaires
Haut