Economie

La Côte d’Ivoire affiche un taux de transposition et d’application des reformes de l’UEMOA de 65 % (Primature)

Présentation des conclusion de la troisième Révue annuelle 2017 de l’UEMOA

Photo : AIP

Abidjan, 11 déc – La Côte d’Ivoire affiche un taux de transposition et d’évaluation des réformes politiques, programmes et projets communautaires à hauteur de 65 %, a indiqué le chef du gouvernement, Gon Coulibaly, à l’issue d’une rencontre avec une délégation de la Commission de l’Union Économique et Monétaire Ouest Africaine (UEMOA), conduite par le président de la Commission, lundi, à la Primature.

«Nous pouvons vous dire qu’en 2015, la Côte d’Ivoire avait un taux de transposition de 60%. L’évaluation a été faite, nous avons un taux de transposition de 65 %. Nous avons un accroissement», a déclaré le Premier ministre Amadou Gon Coulibaly, lundi, au terme d’une audience de présentation des conclusion de la troisième revue annuelle 2017.

Avec un taux faible en 2011, la Côte d’Ivoire améliore, considérablement, sa positon au titre de l’année 2017, selon le président de la commission de l’UEMOA, Abdallah Boureima, lors de la présentation de la troisième revue. « Nous avons enregistré de grandes avancées, dans la transposition des reformes de l’Union. La Côte d’Ivoire a assumé sa responsabilité », a –t-il salué.

Pour le chef du gouvernement ivoirien, Amadou Gon, cette dynamique d’intégration enregistrée en Côte d’Ivoire, s’étend pareillement dans les huit états de l’Union est forte, avec des avancées notables constatées dans la mise en œuvre des recommandations, issues des revues annuelles de la Commission de l’UEMOA.

Institué en 2013, par la Conférence des chefs d’Etats et de gouvernement de l’UEMOA, la revue annuelle a pour objectif d’inviter les autorités compétentes des huit états de l’Union, à accélérer les reformes, dans plusieurs domaines, à savoir, le domaine macroéconomique, c’est-à-dire la bonne gouvernance, les domaines sectoriels et le renforcement du marché commun, selon le président de la Commission de l’UEMOA.

« C’est trois domaines ont été visités en Côte d’Ivoire et je puis vous dire que les résultats sont satisfaisants », a ajouté Abdahlah Boueirma.

Après les travaux des experts, les 6 et 9 Novembre dernier, la délégation de la commission de l’UEMOA a échangé avec le Ministre de l’Economie et des Finances, Adama Koné, avant de présenter les conclusions de ces travaux au Premier Ministre, Gon Coulibaly.

nmfa/kam

Commentaires
Haut