Mali

Le général Moussa Sinko Coulibaly démissionne de l’armée

Le général malien Moussa Sinko Coulibaly

Photo : APA

APA-Bamako (Mali) – Le général malien Moussa Sinko Coulibaly, plusieurs fois ministre, a fait part de sa démission de l’armée, une annonce diversement accueillie par ses compatriotes dont certains lui prêtent l’intention d’être candidat à la présidence de la Réplique en 2018.

 »J’ai l’honneur de vous présenter ma démission des forces armées à compter de ce jour 30 novembre 2017’’, lit-on dans la lettre de démission adressée au président de la République Ibrahim Boubacar Keita, par ailleurs chef suprême des armées.

Sur les raison de sa démission Moussa Sinko Coulibaly explique : ‘’ Ce choix est lié à mon ambition de vouloir contribuer autrement à trouver des solutions aux défis politiques, éducatifs, économiques, culturels et social auxquels notre pays est confronté. J’ai été honoré de servir au sein des forces de défenses et de sécurité. Je continuerai à servir mon pays en tant que civil partout ou besoin sera’’.

Le général Moussa Sinko Coulibaly, 45 ans, était jusqu’à l’annonce de sa démission le directeur de l’école de maintien de la paix ‘’Alioune Blondin Bèye’’ de Bamako.

Il a participé au putsch de 2012 qui a renversé le président Amadou Toumani Touré. Il fut également chef de cabinet chef de file l’ex-junte le capitaine Amadou Haya Sanogo devenu plus tard général.

Ayant occupé plusieurs portefeuilles ministériels dont celui de l’administration territoriale sous la transition de 2012-2013, le désormais ex général Moussa Sinko Coulibaly avait organisé l’élection présidentielle de juillet et août 2013 remportée au second tour par Ibrahim Boubacar Keita (plus de 77% des voix) face à Soumaila Cissé, aujourd’hui chef de file de l’opposition.

AD/cat/APA

Commentaires
Haut