Korhogo

L’ONU-Femmes plaide pour la cession de terres aux femmes

La directrice exécutive de l’ONU – Femmes, Phumzile Mlambo-Ngcuka

Photo : AIP

Korhogo, 29 nov – La directrice exécutive de l’ONU-Femmes, Phumzile Mlambo-Ngcuka, a exhorté les hommes à céder des terres cultivables aux femmes, dans un discours prononcé lundi, à Korhogo, à l’issue d’une visite de plusieurs groupements de femmes du secteur agricole.

« Nous pensons (…) que les femmes peuvent avoir des terres », pour les exploiter, produire de la richesse et être compétitives sur le marché mondial, a déclaré Dr Phumzile Mlambo-Ngcuka, déplorant que seulement 3% d’entre elles soient propriétaires de terre en Côte d’Ivoire.

« Je voudrais voir tous les hommes ici, qui sont d’accord, se lever et balancer les mains », a-t-elle lancé dans la foulée.

La première responsable des femmes au niveau mondial a, par ailleurs, dénoncé les violences faites aux femmes ainsi que les mariages précoces et encourager les mères à laisser leurs filles terminer leurs études.

Enfin, elle a rendu hommage aux femmes du Nord pour leur « bravoure » et les a encouragées à persister dans les efforts de production et de transformation des produits agricoles.

Les productrices de beurre de karité ont été particulièrement félicitées par la directrice exécutive de l’ONU-Femmes qui les a assurées de son implication dans le processus de la certification de cette spéculation le 12 octobre 2018.

Ce certificat devrait donner un élan particulier au beurre de karité ivoirien qui peut être « ce que le cacao a été » pour la Côte d’Ivoire au 20è siècle, a-t-elle affirmé.

kaem/fmo/ AIP

Commentaires
Haut