Niakaramandougou

Deux villages de Niakara au bord de l’affrontement

Niakara, 28 nov – Kafiné et Pêkaha, deux villages voisins de la ville de Niakara (Centre-Nord, région du Hambol), sont au bord de l’affrontement depuis lundi, Kafiné reprochant à son voisin Pêkaha de s’être opposé au déguerpissement d’un campement d’agriculteurs allogènes, suite à un précédent conflit foncier, a constaté l’AIP sur place.

Trois jeunes venus de Kafiné, avec des tambours, ont fait irruption lundi en début d’après-midi à Pêkaha annonçant avec des chants guerriers l’éminence d’un affrontement.

Une situation qualifiée « d’intolérable » par le chef de village de Pêkaha, Layon Koné, présent à Niakara au moment des faits et rentré précipitamment au village à l’instar de plusieurs habitants.

« Nous avons installé Nahouagbolokaha sur nos propres terres depuis trois ans. Des jeunes de Kafiné sont allés attaquer ce campement le 14 novembre exigeant le déguerpissement de ce campement. Nous nous y sommes opposés et cette affaire a été tranchée à Ouéréguékaha », a-t-il expliqué, précisant que Pêkaha devait présenter des excuses qui jusque là tardent à venir.

En guise de représailles, les jeunes de Pêkaha ont érigé des barricades sur la piste d’accès à Kafiné, faisant prisonniers tous les voyageurs en provenance ou en partance pour Kafiné.

Alertée, la brigade de Gendarmerie de Niakara s’est rendue à Pêkaha afin de rétablir l’ordre. Les autorités préfectorales devraient, quant à elles, rencontrer les populations des deux localités ce mardi.

jbm/aaa/fmo/ AIP

Commentaires
Haut