Bouna

Un individu prend 20 ans de prison ferme pour attentat à la pudeur à Bouna

Kambou Djédjiré, 20 ans et sans domicile fixe, a été condamné mercredi à 20 ans de prison ferme

Photo : DR

Bouna, 23 nov  – Kambou Djédjiré, 20 ans et sans domicile fixe, a été condamné mercredi à 20 ans de prison ferme par la section du tribunal de Bouna, pour attentat à la pudeur consommé avec violence.

Sorti de prison seulement le 10 novembre, le récidiviste Kambou Djédjiré agresse le jour même de sa libération une jeune dame, lui arrache son portable et la viole. En cinq jours, ce sont cinq femmes qui ont toutes été violées dont une dame âgée de 62 ans.

Devant ces faits de viol dont l’écho parvient à atteindre les populations, une psychose générale s’est emparée de la ville notamment au sein de la gente féminine. Depuis lors, des séries d’agressions sexuelles sont fréquemment signalées. De nombreuses victimes interrogées par les services de police décrivent le portrait d’un même auteur, le sieur Kambou Djédjiré.

Une enquête immédiate diligentée par la police avec le concours des populations, a donc permis de mettre le grappin sur l’individu samedi autour de 4h du matin, lorsque celui-ci était plongé dans un sommeil profond.

Devant ce verdict prononcé par la section du tribunal de Bouna, les populations ont fait entendre des tonnerres d’applaudissements dans la salle d’audience comme pour saluer cette décision qui met ainsi un terme au parcours malsain d’un individu qui avait semé la panique dans toute une ville avec a son actif une dizaine de viols en une semaine.

on/ena/kam/ AIP

Commentaires
Haut