Lakota

Des enseignants menacés par des « élèves-sorciers » à l’EPP Djorogalilié de Lakota

Des instituteurs del’EPP de Djorogalilié menacés par des élèves présumés sorciers

Photo : AIP

Lakota, 20 nov – Des instituteurs de l’école primaire publique de Djorogalilié, dans le département de Lakota, ont suspendu les cours depuis le 13 novembre pour protester contre les menaces d’élèves présumés sorciers qui voudraient attenter à leurs vies.

Selon un membre du bureau du Comité de gestion des établissements scolaires (COGES) de cette école, située dans le quartier de Djorogalilié, Djessa Lobognon, cet arrêt des cours fait suite à des menaces d’élèves qui « veulent tuer mystiquement leurs maîtres pour des raisons diverses ».

La découverte d’excréments humains badigeonnés sur la porte de la classe de CM2 tenue par Gohi Bi Zamblé, le 24 octobre a donné lieu à une petite investigation qui a permis de mettre la main sur A. Naomi, une élève en classe de CE1. Cette dernière a cité ses complices en classes de CE1 et CE2. Elle est allée plus loin en avouant qu’il s’agit d’une confrérie de cinq sorciers dont elle est la cheftaine.

La fillette explique que les excréments déposés sur la porte sont des gris-gris que ses compagnons sorciers et elle ont préparé mystiquement pour se venger de leurs maîtres. Ces gris-gris, expliquent les « sorciers » devaient rendre le directeur de l’école très malheureux au point d’être à la charge de son épouse. Quant au maître de CM2, il serait tué. Ils reprochent aux maîtres de refuser les latrines aux élèves et d’avoir puni A. Naomi qui est leur reine dans le monde mystique.

Les instituteurs et leur conseiller pédagogique, Séa Kell, ont convoqué les parents d’élèves pour situer les responsabilités et prendre les décisions idoines. Mais devant la lenteur des parents d’élèves, les enseignants ont suspendu les cours depuis, jusqu’à ce qu’une issue soit trouvée rapidement, vu que leurs vies seraient menacées.

gy/tad/akn/fmo/ AIP

Commentaires
Haut