Politique

Les femmes leaders des partis politiques s’engagent pour la transformation de l’Afrique

Les femmes de Côte d’Ivoire décident de s’impliquer dans la mise en place effective du Réseau des Femmes Leaders d’Afrique au niveau de la Côte d’Ivoire ;

Photo : AIP

Yamoussoukro, 16 nov (AIP) -Le forum des femmes des partis politiques de Côte d’Ivoire (FemP-CI) a exprimé mercredi au cours d’un atelier de formation et de partage d’expérience à Yamoussoukro, son engagement à faire partir du réseau africain des femmes leaders pour l’amélioration du leadership des femmes dans la transformation de l’Afrique.

La décision des femmes de s’impliquer dans la mise en place effective du Réseau des Femmes Leaders d’Afrique au niveau de la Côte d’Ivoire a été prise suite à la restitution des travaux de lancement du Réseau organisé du 31 mai au 02 juin par le ministère de la Femme, de la Protection de l’Enfant et de la Solidarité (MFPES).

Les femmes des partis politiques ont résolu de créer un comité de suivi, de veille et d’alerte pour la loi sur la parité et demandé le soutien et l’appui du ministère et de l’ONU Femmes, la conduite de plaidoyer et l’obtention de textes sensibles au genre au sein des partis politiques et au niveau national et le renforcement des capacités des activistes en matière de plaidoyer.

Les femmes se sont également engages au plan national à faire la sensibilisation pour que les femmes de Côte d’Ivoire s’approprient la loi sur la parité des sexes et faire en sorte que cette loi soit votée et appliquée.

« Nous tenons à cette loi et elle doit être adoptée dans les comportements », a déclaré la présidente du forum des partis politiques de Côte d’Ivoire. Henriette Lagou soulignant qu’il s’agit non seulement d’accroître le nombre des femmes dans la sphère de gestion, mais également d’améliorer le rang de la Côte d’Ivoire en matière de parité de sexe. La Côte d’Ivoire occupe la 42e place en Afrique et la 156 au plan mondial en matière d’égalité de sexe rappelle-t-on.

Le conseiller technique du MFPES Justin Coulibaly, a salué l’engagement des femmes de Côte d’Ivoire. Il a rassuré sur l’appropriation des recommandations par le ministre Mariatou Koné qui s’engage à présenter un avant-projet de loi sur la parité, à faire prendre un décret pour le fonctionnement du Conseil national des femmes et le lancement au plan national du réseau des femmes Africaines pour la transformation de l’Afrique pour créer un environnement favorable à l’adoption de la loi sur la parité de sexes.

Organisé par le MFPES et l’Onu Femmes, l’atelier de formation avait pour thème « stratégie et technique de plaidoyer pour l’accroissement de la représentativité des femmes aux postes décisionnels ». Il a été l’occasion du député sénégalais Aissatou M’Bodj venue partager l’expérience de son pays dans la réduction de la disparité entre les hommes et les femmes aux postes décisionnels.
(AIP)
nam/kam

Commentaires
Haut