Niakaramandougou

Une effervescence populaire au Carnaval Kaha à Niakara

Visite des stands du « Carnaval Kaha » par le commissaire général et les autorités

Photo : AIP

Abidjan, 08 nov – Une ferveur carnavalesque impressionnante souffle depuis dimanche sur Niakara, où les populations et autorités du Hambol, une région majoritairement peuplée de Tagbanas, se sont donné rendez-vous au stade Nanlo Bamba pour vivre la 1ère édition du « Carnaval Kaha ».

Dans son adresse aux autorités administratives, traditionnelles et religieuses ainsi qu’aux populations venues massivement au lancement de cet événement, le député Séverin N’Datien Guibessongui, commissaire général du « Carnaval Kaha », a décliné les perspectives et autres attractions au menu de ces festivités qui se déroulent du 05 au 11 novembre.

Il s’agit d’une plateforme de retrouvailles inédite en vue de fédérer les énergies pour booster le développement social et économique de notre immense zone géographique Tagbana, a souligné le promoteur. Il a magnifié la cohésion et l’unité dans toute entreprise humaine, insistant sur la création de conditions endogènes pour l’émergence de la culture Tagbana.

Le député Guibessongui a indiqué que le « Carnaval Kaha » (village du carnaval, en langue locale) est une foire à la fois culturelle, commerciale, gastronomique, artistique et touristique en vue de promouvoir les richesses du Tagbana, peuple vivant dans les départements de Katiola et Niakara, tant au plan national qu’à l’échelle planétaire.

Auparavant, le maire de Niakara, Marc Kidjafolo Koné, s’est réjoui de la tenue du ‘’Carnaval Kaha’’ à Niakara, avec à la clé des vœux de succès à cet évènement artistico-traditionnel.

Le préfet intérimaire de Niakara, Yacouba Ouattara, a, quant à lui, insisté sur la portée sociale d’une telle célébration. « Ce projet porteur de cohésion, de fraternité et de paix dans notre département vise à promouvoir une Côte d’Ivoire pacifiée où il fait bon vivre », a-t-il affirmé.

La cérémonie de lancement s’est déroulée en présence des secrétaires généraux de préfectures de Katiola et de Niakara ainsi que l’ensemble des six sous-préfets du département de Niakara. Etaient également présents le maire de Tafiré, Coulibaly Sounkalo, Zoumana Yéo (maire de Tortiya) et Ouamien Coulibaly, 1er adjoint au maire de Katiola. Les chefs traditionnels du département de Niakara, des sous-préfectures de Timbé et de Fronan n’ont pas voulu se faire conter cet évènement culturel, rapporte une note d’information transmise à l’AIP par le commissariat général du ‘’Carnaval Kaha’’.

cmas/ AIP

Commentaires
Haut