Dimbokro

De la nécessité d’équiper les sapeurs-pompiers civils de Dimbokro

L’ incendie survenue dans la nuit de mardi à mercredi soulève la question de l’équipement et de l’encasernement des sapeurs-pompiers civils à Dimbokro.

Photo : AIP

Dimbokro, 08 nov – La survenue, dans la nuit de mardi à mercredi, d’un incendie au bâtiment abritant le magasin de la Compagnie de distribution de Côte d’Ivoire (CDCI) après le centre de santé du quartier Comikro, il y a quelques mois, soulève la question de l’équipement et de l’encasernement des sapeurs-pompiers civils à Dimbokro.

Formés pour lutter contre les catastrophes en vue d’amoindrir les dégâts aussi bien matériels qu’humains, les sapeurs-pompiers civils de Dimbokro démunis sont devenus des spectateurs passifs aux côtés de la population, devant des hautes flammes qui ont ravagé le centre commercial de Dimbokro. « Nous sommes logés dans le bâtiment colonial du gouverneur en attendant notre caserne en construction. Nous ne disposons pas de matériels et les éléments sont éparpillés dans la ville. En cas de sinistre, il est difficile de les toucher. Que peut-on faire face à une telle catastrophe », s’est interrogé le commandant de compagnie des sapeurs-pompiers civils, Kouakou Manuella, sur les lieux du sinistre.

Pour les populations, la présence de ces soldats du feu dans la région ne sert à rien s’ils n’ont pas de matériel. « Il faut que le conseil régional et la mairie équipent ces hommes du feu pour nous aider en cas de catastrophe », a plaidé N’guessan Patrice Elisée, un habitant de la localité.

« L’apport du conseil régional ne décharge pas pour autant l’ONPC de ses responsabilités. Nous apportons le matériel technique, notamment les extincteurs. Il sera demandé aux conseils régionaux de s’occuper de toutes les charges administratives, c’est-à-dire les fournitures de bureau, de tables, de chaises », avait assuré le général Kili Fiacre, directeur général de l’Office national de la protection civile (ONPC), lors de la sortie de la première promotion des soldats du feu à Bouaké.

ik/kp/ AIP

Commentaires
Haut