Economie

Jean Kacou Diagou prône la confiance entre le secteur privé et le secteur public

L’ex-président du patronat ivoirien, Jean Kacou Diagou

Photo : AIP

Abidjan, 07 nov – L’ex- président du patronat ivoirien, Jean Kacou Diagou prône la confiance entre le secteur public et celui du privé, en vue de créer un environnement propice aux affaires.

« La confiance entre secteur public et secteur privé doit exister pour un bon climat des affaires », a exhorté M. Diagou, alors invité jeudi, du diner-débat de l’Association des Ambassadeurs de Côte d’Ivoire à la retraite (AACIR), à l’espace Latrille Event de Cocody.

Selon M. Kacou, ce partenariat est très important car il sera comme « un accélérateur de développement qui permettra à la Côte d’Ivoire d’arriver à l’émergence à l’horizon 2020 » puisque « ce sont les bénéfices des entreprises du privé qui permettent à l’Etat de payer ses fonctionnaires ».

Pour lui, l’époque où l’Etat était omniprésent et omnipotent n’est plus d’actualité car cela a engendré d’ « énormes dettes » d’où, le clin d’œil au secteur privé à la base de la mise en place de nombreux programmes d’appui dont le Doing Business, le Millenium Challenge Corporation (MCC) et bien d’autres concepts.

Représentant le ministre Marcel Amon Tanoh, parrain de ladite cérémonie, Adom Kacou a indiqué que la volonté du Gouvernement ivoirien est de faire du partenariat public-privé un levier du développement. C’est pourquoi, il a décidé de consacrer 62% du financement du Programme national de développement (PND) 2016-2020 au secteur privé ».

La troisième tribune de l’AACIR s’est déroulée autour du thème « Le Partenariat Public Privé, atout pour le développement socio-économique et pour l’émergence de la Côte d’Ivoire ».

Elle a enregistré la présence de nombreuses personnalités dont l’Ambassadeur de France, SEM Gilles Huberson, et du président de la Commission électorale indépendante (CEI), SEM Youssouf Bakayoko.

Dans le cadre de cette tribune, l’AACIR avait reçu en 2016, les Ambassadeurs d’alors de France, SEM Georges Serre et des États Unis d’Amérique, SEM Terence Mc Culley, précise-t-on.

fmo/ AIP

Commentaires
Haut