Agriculture

Le versement de 60% du cours mondial des produits sera maintenu aux producteurs (PM)

Amadou Gon donne espoir aux producteurs.

Photo : AIP

Abidjan, 06 nov (AIP)- Le Premier ministre, Amadou Gon Coulibaly, a rassuré lundi que le Gouvernement maintiendra le versement aux planteurs de 60% du cours mondial des produits, en dépit de la baisse de recettes fiscales engendrée par la baisse drastique des cours des principales matières premières, notamment le cacao.

Il a donné l’assurance lors de la réunion à la Primature du comité de pilotage sur le suivi de la mise en œuvre du Plan national de développement (PND 2016-2020) entre le Gouvernement et les partenaires au développement.

Le chef du Gouvernement ivoirien a précisé que les revenus distribués aux producteurs sont passés de 3 000 milliards de FCFA à 6 000 milliards de FCFA sur la période 2011-2016.

Dans le cadre de la politique d’amélioration des conditions de vie des populations, a-t-il expliqué, les dépenses pro-pauvres ont également augmenté passant de 1 080,3 milliards de FCFA en 2012 à 1770,2 milliards de FCFA en 2015, pour atteindre 2 014,8 milliards de FCFA en 2016, soit 9,4% du PIB.

Ainsi, sur la période 2011-2015, le PIB par habitant a progressé de plus de 25% et le taux de pauvreté est passé de 51% à 46,3%, a-t-il dit.

Se prononçant sur la mise en œuvre du premier PND au sortir de la crise qui couvrait la période 2012-2015, le Premier ministre a souligné qu’il a permis de restaurer la paix, la cohésion sociale et la réconciliation nationale, de rétablir l’Etat de Droit et la sécurité des personnes et des biens sur l’ensemble du territoire ainsi que de relancer l’économie.

«Le pays jouit aujourd’hui d’une stabilité politique, d’un environnement de paix et de sécurité. Face aux mouvements sociaux du premier semestre 2017, le Gouvernement a démontré son engagement à œuvrer pour la consolidation de ces acquis en usant du dialogue franc et inclusif », a développé Amadou Gon Coulibaly.

Le PND 2016-2020 se chiffre à 30 000 milliards de FCFA 37,6% des financements (11 284 milliards de FCFA) sont attendus de l’Etat, et 62,4% du secteur privé (18 716 milliards de FCFA).

Selon Mme le ministre du Plan et du Développement, le montant total des investissements réalisés en 2016 s’élève à 4 453,8 milliards de FCFA contre une prévision initiale du PND de 4 247,6 milliards de FCFA, soit un taux de réalisation de 104%.

(AIP)

bsp/cmas

Commentaires
Haut