Société

Le ministre de l’Intérieur sollicité pour résoudre le problème d’arriérés de salaires dans les 92 communes ex-CNO

Le maire de Bouaké, Djibo Nicolas

Photo : AIP

Bouaké, 06 nov (AIP) – Le maire de Bouaké, Djibo Youssouf Nicolas, sollicite l’intervention du ministre de l’Intérieur et de la Sécurité, Sidiki Diakité, pour une solution ‘’rapide’’ au problème d’arriérées de salaires de plus de 10 milliards FCFA du personnel des 92 communes des zones Centre, Nord et Ouest (CNO), faisant l’objet d’arrêts de travail observés par les bénéficiaires depuis le 12 septembre.

«Certes, ce problème est un peu compliqué mais le gouvernement a pu résoudre des problèmes plus difficiles que celui auquel nous sommes confrontés. Il faut que le ministre de l’Intérieur prenne ses responsabilités, qu’on aille vers une solution rapide parce que c’est une épée de Damoclès qui est au-dessus des maires que nous sommes», a-lancé, samedi à Bouaké, le maire lors de la 3e session du conseil municipal.

Djibo Nicolas suggère une rencontre entre les agents grévistes, tous les maires des communes concernées et le cabinet du ministre de tutelle pour trouver une solution à la question.

A l’en croire, cette grève et les mutineries ont causé d’énormes préjudices à sa commune notamment, une perte de 150 millions FCFA au niveau des recettes municipales.

Répondant au mot d’ordre du Collectif des syndicats des agents municipaux de Côte d’Ivoire (COSAMCI), le personnel des mairies observe depuis le 12 septembre une grève de 72 heures par semaine, pour revendiquer des arriérées de salaires estimées à 10.782.467.708 FCFA qui leur seraient dues sur la période de 2002 à 2011.

(AIP)

nbf/cmas

Commentaires
Haut