Presse

Création d’un prix pour récompenser le meilleur journaliste pour la lutte contre l’apatridie

L’ambassadrice de bonne volonté Barbara Hendricks donne des certificats de naissance à une famille dans le village de Dronguine.

Photo : AIP

Abidjan, 04 nov (AIP)- L’Agence des Nations Unies pour les réfugiés (UNHCR), en collaboration avec le Service d’aide aux réfugiés et apatrides (SAARA), a créé un prix du meilleur journaliste pour la lutte contre l’apatridie.

Lors de la cérémonie du lancement du prix, vendredi, à l’auditorium du ministère ivoirien des Affaires étrangères, le représentant du HCR, Sébastien Apétita, a expliqué que ce prix va susciter une saine émulation entre les professionnels des médias sur la question de la lutte contre l’apatridie.

« L’apport des médias est très important dans chacun des quatre domaines d’action pour éradiquer l’apatridie, à savoir l’identification, la prévention, la réduction et la protection », a-t-il reconnu, encourageant les professionnels des médias à user davantage de leurs plumes, micros et caméras pour donner « une voix aux sans voix, un visage aux sans visage, une protection aux sans droit afin d’éradiquer totalement l’apatridie d’ici 2024 ».

Le conseiller technique du ministre de la Communication, de la Poste et de l’Économie numérique, Jean-Claude Bayala, a salué l’initiative, annonçant le soutien « sans réserve » de la tutelle à cet appel à candidatures.

Il a encouragé les journalistes à s’inscrire au concours pour « gagner » le combat de la lutte contre l’apatridie.

Les professionnels des médias seront évalués sur la qualité de leurs productions (interview, reportage et enquête). Les trois meilleurs journalistes retenus partiront avec plusieurs lots, dont des ordinateurs, des dictaphones et des voyages de stage à l’étranger.

Cette cérémonie a été marquée par la présentation du Réseau des professionnels des médias dans la lutte contre l’apatridie (REPMA) dirigé par le journaliste Hervé Gobou.

Plus de 10 millions de personnes sont déclarées apatrides dans le monde, indique-t-on.

(AIP)

bsb/kp

Commentaires
Haut