Presse

Le ministre Bruno Koné appelle à décentraliser l’impression pour sauver les journaux ivoiriens

Le ministre Bruno Koné et la délégation du SYNAPPCI à l’issue de l’audience

Photo : AIP

Abidjan, 24 oct (AIP) – La sauvegarde de la presse papier passe notamment par la décentralisation de l’impression dans d’autres régions de la Côte d’Ivoire, les journaux ivoiriens ne vendant plus depuis quelques années, selon le ministre de la Communication, de l’Économie Numérique et de la Poste, Bruno Nabagné Koné.

« Les journaux ne vendent plus. Il faut trouver des solution. (…) Nous pensons par exemple qu’en ce qui concerne la distribution à l’intérieur du pays où les journaux arrivent tard dans l’après-midi ou le lendemain, la solution est de décentraliser l’impression en créant des imprimeries dans les régions », suggère M. Bruno Koné.

« Je suis ouvert à toutes les discussions pour l’avancement de la presse sur les questions pécuniaires, l’impression, la distribution, le financement des entreprises de presse et bien d’autres problèmes », relève également le ministre en charge de la Communication, qui recevait en audience, jeudi, une délégation du Syndicat national des Professionnels de la Presse de Côte d’Ivoire (SYNAPPCI).

Les méventes des journaux en Côte d’Ivoire sont en chute libre depuis quelques années, au cours de l’année 2015, le CNP (Conseil National de Presse) a enregistré 38 331 920 exemplaires de journaux livrés par la société Edipresse pour 11 805 724 exemplaires vendus, soit un taux de vente de 31,04 % pour un chiffre de vente de 3,88 milliards de FCFA. Comparativement à 2014, les ventes des journaux sont en baisse avec un taux de croissance négatif de – 9,08%.

ano/aaa/tm/cmas

Commentaires
Haut