Presse

Un Congrès électif du groupement des éditeurs de presse prévu du 24 au 26 novembre

Le Groupement des éditeurs de presse de Côte d’Ivoire (Gepci) organisera les 24, 25 et 26 novembre prochains un congrès électif

Photo : APA

APA-Abidjan (Côte d’Ivoire) – Le Groupement des éditeurs de presse de Côte d’Ivoire (Gepci) organisera les 24, 25 et 26 novembre prochains un congrès électif en vue du renouvellement de ses instances, a annoncé mercredi à Abidjan le Président du Conseil d’administration de l’organisation Hamidou Fomba, lors d’une conférence de presse.Le congrès se déroulera à la zone franche technologique de Grand-Bassam, à 40 Km au Sud-Est d’Abidjan et a pour thème : « Quel écosystème pour la rentabilité des entreprises de presse ? ». Quelque 200 personnes y sont attendues dont une quarantaine de congressistes.

Pour être candidat, l’intéressé devrait avoir la qualité d’être éditeur, de Président de Conseil d’administration (PCA) ou directeur d’une entreprise de presse. Pour attester de sa qualité d’éditeur, il devra déposer auprès du Gepci le statut de sa structure. Le directeur et le PCA, eux, devront avoir une lettre du gérant de leur entreprise.

Le président sortant peut toutefois présenter sa candidature après l’ouverture du congrès selon le statut de l’organisation, a fait observer M. Fomba, ajoutant qu’ »il peut présenter sa candidature sur une liste bloquée de trois personnes ».

Concernant la participation des entreprises de presse, celles-ci devraient être à jour de leurs cotisations et paraître régulièrement pendant l’année du congrès, a indiqué le président sortant, avant d’annoncer l’ouverture officielle des candidatures prévue le lundi 23 octobre 2017.

Quinze jours après l’ouverture des candidatures, le Conseil d’administration du Gepci publie la liste des candidats retenus. Les entreprises ont toutefois la possibilité de payer leur cotisation estimée à 200.000 Fcfa annuellement, un mois avant le congrès.

Lors du dernier congrès, il y a trois ans, « les participants ont donné mandat au bureau exécutif de mettre en place une assurance maladie et une société pour permettre de fédérer toutes les actions des éditeurs de presse, ce qui a été fait. Cette entreprise, déjà créée va bientôt lancer ses activités « , a relevé M. Fomba.

Eugène Kadet, président du Comité d’organisation, a ensuite expliqué la vision du Gepci. Il a fait savoir que l’organisation a créé une entité commerciale dénommée SEPCI (Société des éditeurs de presse de Côte d’Ivoire). Elle devrait permettre aux acteurs du secteur d’être présents sur le segment de l’édition, de l’impression et de la distribution.

La SEPCI devrait à moyen terme acquérir une imprimerie et créer un portail qui va être le reflet de tous les journaux ivoiriens. Elle regroupera en outre le contenu des éditeurs de presse, a mentionné M. Eugène Kadet.

Le Gepci existe depuis 2005. L’organisation a récemment crée avec l’Union nationale des journalistes de Côte d’Ivoire (UNJCI) , une Mutuelle des agents des médias qui débutera ses activités à partir du 1er janvier 2018. Le bureau élu a un mandat de trois ans renouvelables une seule fois.

PIG/ap/ls/APA

Commentaires
Haut