Séguéla

La scolarisation des jeunes filles prônée à Dualla (Séguéla)

Le sous-préfet Douffou Jean Ferdinand

Photo : AIP

Séguéla, 13 oct – La scolarisation des jeunes filles a été préconisée aux populations de Dualla par les autorités administratives et éducatives de Séguéla (Centre-ouest) lors de la remise de 100 tables-bancs audit établissement scolaire, jeudi.

« Mettez vos enfants à l’école, surtout les jeunes filles. Certains croient qu’elles ne peuvent pas réussir. Ce n’est pas vrai », a déclaré le sous-préfet de Dualla, Douffou Jean Ferdinand, tout en s’insurgeant, au passage, contre la pratique des mariages forcés entre des vieux de plus de 70 ans et des fillettes de 14 ans.

« Si on attrape des gens, ne venez pas dire qu’on a mis des autorités traditionnelles en prison », a-t-il prévenu après que la troupe théâtrale de cette école ait joué un sketch sur le sujet.

« Les filles aussi peuvent réussir à l’école. Il suffit de leur faire confiance et de les scolariser », a, pour sa part, affirmé le représentant du directeur régional de l’Education nationale, de l’Enseignement technique et de la Formation professionnelle (DRENETFP), Zaouli Théodore, qui s’est référé à la ministre de tutelle.

« J’exhorte mes parents de Dualla à comprendre (…) que rien n’est plus précieux que le savoir, surtout dans le monde globalisé dans lequel nous vivons », a souhaité le président du Conseil régional par l’entremise de son représentant, Kané Metié, qui a salué l’initiative des populations de démarrer la construction de ce collège en levant des cotisations après chaque campagne de commercialisation de l’anacarde, la principale spéculation dans la région.

Ouvert en janvier, le collège moderne de Dualla qui accueille les enfants en provenance des 10 villages de cette sous-préfecture a un effectif de 213 élèves dont 63 filles.

kkp/kam/ AIP

Commentaires
Haut