Séguéla

L’importance de la vaccination expliquée au corps préfectoral du Worodougou et du Béré

Quelques membres du corps préfectoral lors de l’atelier

Photo : AIP

Séguéla, 11 oct – Le directeur régional de la Santé et de l’Hygiène publique du Worodougou et du Béré, le Dr Akui Okamou, a fait part de l’importance de la vaccination aux membres du corps préfectoral des deux régions  réunis mardi à la préfecture de Séguéla, dans le cadre de la rencontre de suivi des activités du programme élargi de vaccination (PEV) sur les huit premiers mois de l’année en cours dans le district sanitaire de Séguéla.

« La vaccination a un très grand intérêt pour la population, parce qu’elle protège les individus. Et en santé publique, le fait d’avoir un grand nombre d’individus vaccinés dans une communauté induit ce qu’on appelle une immunité communautaire qui permet de se prémunir contre les épidémies lorsqu’on atteint un certain taux de couverture », a expliqué le Dr Akui Okamou au cours de la deuxième réunion 2017 sur le PEV dans la région du Worodougou où des statistiques exposées par le directeur départemental de la Santé, le Dr Béda Kissiédou Simplice, le département de Kani a des efforts à fournir pour améliorer ses performances.

« Un enfant, quand il fait tous ses vaccins à son premier anniversaire, il est protégé contre 11 maladies », a révélé le premier responsable de la santé dans les régions administratives du Worodougou et du Béré, non sans demander l’accompagnement des autorités préfectorales durant les campagnes routinières de vaccination.

« Le corps préfectoral, lors de toutes les réunions, profitera de l’occasion pour parler de vaccination », a promis le préfet de région, préfet du département de Séguéla, Benjamin Effoli, qui avait à ses côtés le préfet du département de Kani, Boka Kouassi Vincent.

Dans le Worodougou, les prochaines campagnes de vaccination sont celles contre la poliomyélite, du 27 au 30 octobre, et contre la rougeole, du 17 au 26 novembre, a-t-on noté.

Kkp/kp/ AIP

Commentaires
Haut