Yamoussoukro D.A.

Engagement ferme des rois et chefs traditionnels pour une réconciliation vraie

Les rois et chefs traditionnels de Côte d’Ivoire ont décidé de s’élever désormais au-dessus de toutes les mêlées pour se mettre ensemble pour rapprocher les Ivoiriens

Photo : AIP

Yamoussoukro, 11 oct – Les rois et chefs traditionnels de Côte d’Ivoire ont décidé, mardi à Yamoussoukro, de s’élever désormais au-dessus de toutes les mêlées pour se mettre ensemble pour rapprocher les Ivoiriens dans leurs différences et divergences en vue d’une réconciliation véritable en Côte d’Ivoire.

Dans un communiqué issu d’un séminaire sur la réconciliation nationale tenu lundi et mardi au siège de la Chambre des rois et chefs traditionnels de Côte d’Ivoire (CNRCT), le chef du village de Gagnoa, Kiffy Gbizié Lambert, deuxième vice-président de la chambre, a déclaré que conscient de sa « lourde responsabilité » le directoire au nom des rois et chefs traditionnels s’engage fermement à être au-dessus de toutes les mêlées, y compris ses propres contradictions.

« La CNRCT s’engage fermement dans l’union véritable, sincère, à parler d’une même et seule voix et à appeler tous ses enfants à la repentance, au pardon et à la réconciliation dans l’intérêt supérieur de la nation ivoirienne », affirmé M. Gbizié Lambert.

L’atelier de renforcement de capacités des membres du directoire de la CNRCT avait pour thème « de la nécessité de la réconciliation nationale en Côte d’Ivoire : quelle place et quel rôle pour les rois et chefs traditionnels ». Il a réuni plus d’une centaine de participants.

Créée en juillet 2014, la CNRCT est une institution de la République de Côte d’Ivoire. Organe consultatif d’intérêt national, la CNRCT est le trait d’union entre les populations et l’administration, un relais de premier ordre dans la gouvernance politique, mise en place pour la valorisation de la fonction d’autorité traditionnelle, la promotion des us et coutumes, ainsi que des idéaux de paix et de développement.

Nam/kp/ AIP

Commentaires
Haut