Daloa

Un responsable agricole demande l’interdiction de la cacoculture dans les forêts classées

Le PCA de Fiédifouè lors de l’entretien au siège de sa coopérative jeudi 5 octobre

Photo : AIP

Daloa, 06 oct – Le président du conseil d’administration de la Coopérative agricole Fiédifouè de Daloa, Kouakou Jacques a demandé au gouvernement de tout faire pour interdire la production du cacao dans les forêts classées et les forêts primaires infiltrées par des producteurs.

« Je lance un appel au gouvernement afin que cela puisse s’arrêter. Ceux qui pénètrent ses forêts classées et vont nettoyer ces forêts primaires, font augmenter la production ivoirienne. Et quand il y a surproduction, les cours vont également chuter. Je voudrais que l’Etat fasse tout pour préserver ces aires agricoles afin que nos enfants et nos petits enfant sachent ce que c’est que la forêt » a déclaré M. Kouakou, lors d’un entretien jeudi, à Daloa.

Pour lui, cette situation favorise le changement climatique et souhaite que le gouvernement associe les coopératives certifiées pour lutter contre ce fléau.

Un appel a été fait aux producteurs à ne pas baisser les bras malgré la chute des prix du cacao, mais de continuer à faire de la qualité et à bien bien entretenir leurs champs afin que la Côte d’ivoire reste leader dans la filière.

apk/fmo/ AIP

Commentaires
Haut