Procès Gbagbo/Blé Goudé/CPI

Le général Mangou assure n’avoir reçu “aucune promesse’’ ni menace pour témoigner contre Gbagbo

L’ex chef d’état-major de côte d’Ivoire, le général Philippe Mangou

Photo : ALERTE INFO

Abidjan, 04 octobre 2017 – Le général Philippe Mangou, a affirmé mercredi qu’il n’avait reçu “aucune promesse’’ ni menace pour témoigner à la Cour pénale internationale (CPI) contre l’ancien président ivoirien Laurent dont il a été le chef d’état-major de 2004 jusqu’à sa chute le 11 avril 2011, à l’issue de la crise post-électorale.

“Aucune promesse (…) Hier, à la fin de la journée, vous avez dit que j’ai été forcé. Maitre, personne ne peut me forcer’’, a répondu le général Mangou, au septième jour de son audition, à une question de Me Emmanuel Altit, l’avocat de M. Gbagbo, sur d’éventuelles promesses ou menaces qu’il aurait reçu pour témoigner.

“J’ai 38 ans d’armée, tous ceux de ma promotion sont à la retraite (…) Je suis appelé à aller à la retraite. Personne à ce niveau ne peut me faire des promesses (…) La prochaine destination qui m’attend c’est la retraite’’, a-t-il poursuivi.

Mais avant, il a assuré qu’il était lui-même “pressé de venir’’ témoigner à la CPI pour “permettre à tout le monde de savoir ce qu’il s’est passé’’ pendant la crise post-électorale de novembre 2010-avril 2011 dont il a été un acteur clé.

“C’est la seule tribune où je pouvais dire ce que j’ai à dire. J’ai donc accueilli favorablement la convocation’’, a-t-il ajouté.

SKO/ ALERTE INFO

Commentaires
Haut