Afrique

Un réseau de journalistes pour la Commission économique des Nations Unies en Afrique de l’Ouest

Les journalistes membres du réseau de la CEA

Photo : AIP

Abidjan, 03 oct –  Le directeur du Bureau sous-régional pour l’Afrique de l’Ouest de la Commission économique des Nations unies pour l’Afrique (BSR-AO/CEA), Dr Dimitri Sanga, a réaffirmé la disponibilité de la CEA à collaborer activement avec les journalistes ouest-africains en vue du développement économique et social de l’Afrique.

Dans son allocution prononcée le 28 septembre à Dakar, au Sénégal, à l’ouverture de la réunion de mise en place du réseau de journalistes sur les questions de développement économique, social et environnemental pour l’Afrique de l’Ouest, il a souligné le rôle capital de l’information des populations afin d’accompagner les Etats membres de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) dans le processus de transformation structurelle de leurs économies.

Pour lui, l’ambition du BSR-AO/CEA à travers la création de ce réseau est de favoriser le développement d’un partenariat responsable et dynamique avec des médias de la sous-région en vue d’une meilleure visibilité et diffusion de ses interventions ainsi que des questions de développement d’intérêt pour la sous-région au service du développement économique et social de ces Etats.

Les journalistes, membres du réseau, devront assurer la couverture médiatique des activités de la CEA en Afrique de l’Ouest, faire le plaidoyer et diffuser les résultats des études et recommandations des ateliers de la CEA en Afrique de l’Ouest.

Le Bureau sous-régional pour l’Afrique de l’Ouest de la Commission économique des Nations unies pour l’Afrique (BSR-AO/CEA), basé à Niamey, au Niger, est un des 5 bureaux sous-régionaux d’Afrique. Il couvre la totalité des Etats membres de la CEDEAO.

Les activités du BSR-AO/CEA portent notamment sur le renforcement de la coopération et de l’intégration sous-régionale en Afrique de l’Ouest, les priorités de l’Union africaine, les articulations du Nouveau partenariat pour le développement de l’Afrique (NEPAD), et les objectifs internationaux de développement dont ceux énoncés dans la Déclaration du Millénaire.

cmas/ AIP

Commentaires
Haut