Coût de la vie

Les prix des denrées fixés par le gouvernement sont « relativement respectés » à San-Pédro (directeur du Commerce)

Le directeur régional du Commerce, Séraphin Djiragbou

Photo d'archives

San-Pédro, 03 octobre 2017 – 19H42 GMT [ALERTE INFO]- Les prix de certaines denrées de grande consommation, plafonnés en juillet par le gouvernement ivoirien sont « relativement respectés » après dix jours de répression dans la plupart des marchés de San-Pedro (Sud-ouest) de la Côte d’Ivoire, a affirmé mardi, le directeur régional du Commerce, Séraphin Djiragbou, face à la presse.

« Les prix du riz, de l’huile, de la tomate et du ciment sont tant bien que mal respectés », a dit M. Djiragbou, ajoutant qu’au niveau du sucre il y a des difficultés auxquelles ils « sont confrontés en raison d’une pénurie nationale ».

Selon M. Djiragbou, cela fait dix jours qu’ils ont lancé « deux équipes au niveau de la ville (San-Pedro) pour voir un peu l’évolution de la mise en œuvre du décret portant plafonnement de certains produits ».

Il a également affirmé que, « le manque de sucre est dû au fait qu’au niveau de la production locale, les deux usines (SUCAF, SUCRE IVOIRE) qui devaient couvrir une partie de la consommation locale, n’ont pas réussi à le faire ».

Le directeur régional du Commerce avait donné une semaine aux commerçants de ladite région lors d’une rencontre d’échanges le 13 septembre pour se mettre en règle vis-à-vis des prix donnés par l’État ivoirien.

Par ailleurs, « un bilan des marchandises saisies sera fait à mi-parcours » de la phase de répression vendredi, a assuré M. Djiragbou.

Le gouvernement ivoirien a décidé de plafonner les prix de certains produits, notamment le sucre, le riz, l’huile et le ciment pour faire face à la cherté de la vie dans le pays.

Un comité national de lutte contre la cherté de la vie a été mis en place le 22 juin pour assurer notamment une veille permanente sur les prix des produits de grande consommation ainsi que la disponibilité de ces produits sur toute l’étendue du territoire national.

LKO/ALERTE INFO

Commentaires
Haut