Economie

La Côte d’Ivoire représente 35% des investissements de Proparco (Directeur général)

La Côte d’Ivoire représente 35% des investissements de Proparco en Afrique de l’Ouest, qui constituent en moyenne 131 milliards FCFA chaque année, a indiqué le directeur général Gregory Clemente, à un point de presse en marge des « Rencontres Africa 2017 » à Abidjan.

« La Côte d’ivoire représente à elle seule 35% de nos investissements » en Afrique de l’Ouest, a déclaré M. Clemente.

Proparco, Filiale de l’Agence française de développement (AFD) dédiée au service du secteur privé et du développement durable, est en Afrique de l’Ouest sur un rythme de 131 milliards FCFA de projets chaque année.

L’institution financière envisage de doubler ce montant dans les prochaines années.

En Côte d’Ivoire, comme partout ailleurs, « les projets sont sélectionnés de sorte à apporter une vraie valeur ajoutée pour les Ivoiriens », selon Laurent Farge, responsable du bureau de Proparco à Abidjan pour l’Afrique de l’Ouest.

Il en veut pour exemple le financement de la Société Aéroport International d’Abidjan (AERIA) pour le projet d’expansion de l’aéroport, et les constructions de centrales à Azito (Nord d’Abidjan), pour la production d’électricité.

Se prononçant sur la situation sécuritaire en Côte d’Ivoire, M. Farge a affirmé qu’à « l’échelle de la région ouest-africaine », le pays « a encore de la côte ». Par ailleurs, a-t-il poursuivi, « l’ADN de Proparco est de prêter aux pays fragiles ».

Pour la période 2017-2020, Proparco souhaite doubler son volume financier en Afrique pour passer de l’ordre de 656 milliards FCFA (un milliard d’euros) à 1.311 milliards FCFA (deux milliards d’euros.

L’institution envisage, entre autres, de tripler les impacts de développement (la création et le maintien d’emplois en particulier), de favoriser est l’accès à des biens et services essentiels, d’être davantage présent sur les secteurs innovants et de financer des projets de préservation de l’environnement.

Les infrastructures constituent environ 40% des interventions de Proparco, qui mobilise près de 295 milliards FCFA chaque année pour financer des infrastructures dans le domaine de l’énergie et de la production d’électricité. 40% sont consacrés au financement des marchés financiers ou des systèmes bancaires. Et 20% sont consacrés à des financements directs à des PME et entreprises de taille plus importantes.

Les Rencontres Africa 2017, qui se tiennent à Abidjan du 2 au 3 octobre (puis les trois jours suivants à Nairobi et Tunis), sont un rendez-vous annuel économique et d’affaires qui ont lieu en alternance entre la France et l’Afrique. La première édition s’est tenue en 2016 à Paris.

RKO/ ALERTE INFO

Commentaires
Haut