Café et Cacao

Filière café: La Côte d’Ivoire invite ses partenaires mondiaux à tirer « leçon des fragilités actuelles » du cacao

Le ministre ivoirien du Commerce, Souleymane Diarrassouba,

Photo d'archive

Le ministre ivoirien du Commerce, Souleymane Diarrassouba, a invité jeudi les partenaires mondiaux du café à tirer « leçon des fragilités actuelles » du cacao, dans son allocution d’ouverture de la 120e session du conseil international du café à Yamoussoukro.

Cette rencontre des partenaires du café « devra traiter la préoccupation (de) produire en tenant compte des défis actuels, tirant leçon des fragilités actuelles observées dans la filière du cacao », a déclaré M. Diarrassouba.

Il a interpellé les participants à cette session sur d’autres problématiques qui se posent à la filière café dont « la rareté des sols cultivables avec l’urbanisation galopante, les effets dévastateurs du changement climatique et la fragilité du niveau des cours naturellement soumis à la loi du marché ».

« Les défis consistent à garantir aux caféiculteurs des revenus qui leur assurent des perspectives de vie plus heureuse », a-t-il ajouté.

La Côte d’Ivoire, qui a une économie fortement basée sur les cultures de rente, notamment le cacao et le café, dont elle est le 3e producteur africain, accueille à Yamoussoukro, la 120e session du conseil international du café. L’événement réunit une cinquantaine de pays.

Cette rencontre des partenaires du café se tient dans un contexte de chute des cours du cacao sur le marché international, entraînant une baisse du prix d’achat aux producteurs en Côte d’Ivoire, qui en est le premier producteur mondial.

 RKO/ALERTE INFO
Commentaires
Haut