Agriculture

Yamoussoukro, capitale mondiale du café

Le directeur exécutif de l’Organisation Internationale du café, Jose Dauster Sette, et le Représentant permanent de la Côte d’Ivoire auprès des Organisations internationales de produits de base, Aly Touré

Photo : AIP

Abidjan, 25 sept – La capitale politique ivoirienne, Yamoussoukro, est devenue depuis lundi la capitale mondiale du café, en accueillant pour la première fois de son histoire, une session du conseil de l’Organisation internationale du café (OIC).

Jusqu’à vendredi, la 120e session et les réunions des organes subsidiaires se dérouleront à Yamoussoukro, sous la présidence du Représentant permanent de la Côte d’Ivoire auprès des Organisations internationales de produits de base et vice-président du Conseil, Aly Touré, qui supplée Mme Tanya Menchi des Etats-Unis d’Amérique, signale une note d’information parvenue à l’AIP.

Ce sera l’occasion pour le Gouvernement ivoirien et les représentants des producteurs de café de tirer parti de ces réunions, notamment le 7e forum consultatif sur le financement dans le secteur du café qui portera sur les défis de la durabilité du café et la façon dont la technologie peut aider la communauté du café, d’échanger, au cours d’un séminaire, sur les statistiques, d’échanger sur les performances et opportunités de la valeur ajoutée dans le secteur caféier africain.

La rencontre de Yamoussoukro est aussi une occasion de présenter les conclusions de l’examen stratégique de l’OIC dont le but est d’évaluer, en étroite consultation avec les membres du Groupe de travail, les autres membres de l’OIC et le secrétariat, l’axe stratégique et les priorités de l’Organisation et leur mise en œuvre, en vue de proposer des axes d’amélioration, ajoute la note.

En sa 115ème session en septembre 2015 tenue à Milan (Italie), le Conseil international du café a adopté la résolution 457 qui appelle à un examen stratégique des activités entreprises par l’Organisation internationale du café, rappelle-t-on.

kp/ AIP

Commentaires
Haut