Santé

Les journalistes exhortés à communiquer sur le cancer pour sauver des vies

Lors du lancement du programme « Octobre rose 2017 » par la FAC

Photo : AIP

Abidjan, 19 sept (AIP) – La journaliste, écrivaine et présidente de la Fondation agir contre le cancer (FAC), Agnès Kraidy, a exhorté  mardi ses confrères des médias à communiquer et à parler des pathologies cancéreuses, en vue de sauver plus de vies.

Elle a lancé cet appel lors du lancement du programme « Octobre rose  2017 » qui permettra durant ce mois, de promouvoir et rappeler l’importance du dépistage précoce du cancer de sein, et également de collecter des fonds pour soutenir la recherche grâce à une campagne de communication.

« On n’a pas conscience de ce qu’on peut faire en écrivant sur certaines choses (…). Il faudra qu’on en parle. On va trouver les moyens ensemble de réinventer des manières de parler du cancer toute l’année pour ne pas attendre le mois d’Octobre rose ou le 4 févier », a-t-elle souligné.

Agnès Kraidy a insisté sur le fait que la « meilleure manière d’éviter qu’une famille se ruine pour sauver un parent qui peut ne pas vivre », c’est d’informer les populations sans les  effrayer, c’est de faire comprendre à travers la presse que le cancer n’est pas une fatalité et qu’on peut en guérir quand le dépistage est fait tôt.

« Le véritable problème sur le cancer, comme l’a relevé Agnès Kraidy, dans nos pays en voie de développement, c’est l’ignorance, la peur de certains traitements. Quand je prends le cas du cancer de sein, 87% voir 90% des femmes en Occident guérissent du cancer du sein tout simplement parce qu’elles viennent avec des tumeurs de la taille d’un petit pois ou encore la mammographie détecte des tumeurs de moins de 5 millimètres. Ici, on ne peut le faire parce qu’il y’a un véritable travail à faire sur la mentalité, la perception du cancer », a affirmé le directeur coordonnateur du Programme national de lutte contre le cancer (PNLCA), Pr Adoubi Innocent.

Il a appelé à créer un réseau de journalistes qui s’intéressent particulièrement au cancer comme cela est fait pour le VIH/Sida.

Créée le 24 juin 2017, la FAC a pour mission  de renforcer les capacités d’actions de lutte contre le cancer. Son plan d’actions s’articule autour de trois axes, à savoir « Octobre Rose : Cancer Art/quand c’est rare » pour sensibiliser contre le cancer à travers l’art durant tout le mois d’octobre, un dîner-gala de levée de fonds le 4 février 2018 en vue de constituer un fonds devant la soutenir dans l’atteindre de ses objectifs, et également des conférences publiques bimestrielles pour sensibiliser et informer les hommes, les femmes, élèves et étudiants des villes visitées sur le cancer.

amak/cmas/AIP

Commentaires
Haut