Bouaké

Le comité des élèves et étudiants de Côte d’Ivoire (CEECI) plaide pour des examens inclusifs à l’Université de Bouaké

Le Secrétaire général Traoré Karamoko et les membres du bureau national du CEECI, chantant l’Abidjanaise avant la conférence de presse

Photo : AIP

Bouaké, 19 sept – Le secrétaire général du Comité des élèves et étudiants de Côte d’Ivoire (CEECI), Traoré Karamoko, et les membres du bureau national ont plaidé lundi à Bouaké, pour l’ouverture des examens à tous les étudiants de l’université Alassane Ouattara, qu’ils soient régulièrement inscrits ou non.

Pour lui, le but est de sauver l’année académique perturbée depuis plusieurs semaines, suite à l’application d’une mesure ministérielle exigeant l’expulsion des non-inscrits des salles de composition.

Lors d’une conférence de presse qu’il a animée en présence de plusieurs étudiants, le  secrétaire général du CEECI a suggéré à l’administration de laisser ses camarades en situation irrégulière participer aux examens et d’attendre l’année prochaine pour appliquer l’interdiction de l’accès des non-inscrits aux salles de composition, en promettant de s’impliquer dans la sensibilisation.

M. Traoré Karamoko qui dit être à la recherche de solution à la situation, demande à l’administration de proposer également des mesures qui leur faciliteraient la tâche.

L’Université Alassane Ouattara compte un peu plus de 16.000 étudiants. La majorité de cet effectif (95%) serait déjà inscrite. Le secrétaire général du CEECI se dit convaincu que le paiement du reliquat des arriérées des bourses et des ‘’secours financiers’’ (aide attribuées aux non-boursiers) au titre de l’année 2015-2016 contribuerait à atteindre le taux de 100% d’inscrits.

Du côté de l’administration, l’on indique que la mesure émane du ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique. Par conséquent, toute dérogation dépend de la hiérarchie et ne relève pas de la compétence du président de l’Université Alassane Ouattara.

A en croire son assistant, Sétoué Stéphane, le président de l’Université Alassane Ouattara, Pr. Poamé Lazare a fait tout ce qui est de son pouvoir en menant des démarches pour le paiement des arriérés des bourses et des ‘’secours financiers’’ et en prenant des dispositions pour permettre aux maximum d’étudiants de s’inscrire.

nbf/cmas/ AIP

Commentaires
Haut