Daloa

La DREN de Daloa échange avec la FESCI sur les frais d’inscription physique

Le directeur régional de l’Education nationale, de l’Enseignement technique et de la Formation professionnelle de Daloa, M Adama Sekongo et ces collaborateurs en réunion avec la Fesci , le 18 septembre à Daloa

Photo : AIP

Daloa, 18 sept – Le directeur régional de l’Education nationale, de l’Enseignement technique et de la Formation professionnelle (DRENETFP), Adama Sékongo a échangé lundi, avec la coordination régionale du Haut Sassandra de la Fédération estudiantine et scolaire (FESCI), sur les frais d’inscription physique dans les lycées et collèges, à la base de perturbations des cours dans certains établissements du pays.

Le directeur régional, Sékongo Adama, après avoir écouté les responsables de la FESCI, les a invités à la retenue, leur promettant d’analyser minutieusement leurs préoccupations et de les de transmettre au ministre de tutelle à qui reviendra le dernier mot.

« Nous ferons en sorte que tout ce qui est dit, soit  épluché uns à un, structure par structure de telle sorte qu’au sortir d’ici et de concert avec les Comités de gestion et les chefs d’établissement, nous puissions dire : oui laissez telle structure travailler, laisser les gens travailler (…) pour le bien de l’école », a-t-il indiqué.

Depuis jeudi, la FESCI s’insurge contre les cotisations exceptionnelles oscillant entre 8000f et 13000F dans le public et de 20000f à 50000f dans le privé. Des montants nettement au-dessus des montants de 3000f et 6000f respectivement pour le public et le privé, fixés par le gouvernement.

Le ministre de l’Education nationale, Kandia Camara a produit une déclaration pour condamner les agissements de la FESCI qu’elle a menacée de poursuites judiciaires, expliquant que la levée de ces cotisations étaient de la volonté des parents d’élèves.

apk/fmo/ AIP

Commentaires
Haut