Agriculture

La 4ème édition des Rencontres sectorielles du CCESP dédiée au secteur de l’Agriculture

La secrétaire exécutive du Comité de concertation Etat-Secteur privé, Mariam Fadiga Fofana

Photo : AIP

Abidjan, 18 sept – Le Comité de concertation Etat-Secteur privé (CCESP) lance ce mardi à l’hôtel Tiama à Abidjan, les activités du comité scientifique dont la 4ème édition des Rencontres sectorielles (RS) est consacrée au secteur de l’Agriculture, « afin d’apporter des réponses aux préoccupations des acteurs privés du monde agricole vis-à-vis de l’Administration publique ».

Elle intervient dans un contexte particulier marqué par le processus de formulation de la deuxième génération du Plan national d’investissement Agricole (PNIA II) et devrait contribuer à enrichir l’important travail  de préparation du PNIA II entrepris par le ministère de l’Agriculture et du Développement rural, selon un communiqué transmis lundi à l’AIP.

Les rencontres sectorielles sont une tribune privilégiée d’échanges entre les ministères techniques et les principales organisations professionnelles d’un secteur s’articulant autour de quatre étapes clés. La première porte sur les visites auprès des acteurs privés du secteur pour recueillir leurs préoccupations et évaluer la qualité de leurs relations avec les administrations publiques.

La deuxième étape est celle de l’examen et du traitement des préoccupations au sein d’un comité scientifique composé des acteurs privés et des ministères concernés par leurs préoccupations. La plénière de restitution des travaux au ministre en charge du secteur et la mise en place d’un groupe de travail pour examiner les problématiques restées pendantes et suivre la mise en œuvre des différentes mesures adoptées sont les deux dernières étapes.

A ce jour, la première étape concernant « les visites aux acteurs privés », la consolidation des préoccupations du secteur privé et leur prise en charge par les administrations concernées a été finalisée, indique le Comité.

Les trois années précédentes étaient dédiées respectivement aux secteurs du Tourisme, du Pétrole et de l’Energie et de la Construction. Le bilan de ces trois années d’expérience fait ressortir que les RS ont renforcé le dialogue public-privé au niveau sectoriel, de déceler et de trouver des solutions aux difficultés d’ordre multiforme (fiscalité, financement, formation, procédures administratives…) rencontrées au sein des secteurs visés.

aaa/kam/ AIP

Commentaires
Haut