Nigéria

Chasse à l’homme contre le chef du mouvement sécessionniste biafrais

L’armée nigériane a annoncé qu’elle s’était lancée dans une chasse à l’homme pour retrouver Nnamdi Kanu, le chef du mouvement séparatiste des Peuples autochtones pro-sécessionnistes du Biafra

Photo : APA

APA – Abuja (Nigeria) – L’armée nigériane a annoncé qu’elle s’était lancée dans une chasse à l’homme pour retrouver Nnamdi Kanu, le chef du mouvement séparatiste des Peuples autochtones pro-sécessionnistes du Biafra (IPOB).

L’information sur la chasse à l’homme déclenchée contre Kanu, qui se cache depuis lors survient à peine 24 heures après que l’IPOB a été interdit et déclaré organisation terroriste.

Les responsables de l’armée ont confié samedi au journal ‘The Nation’ que l’IPOB faisait également l’objet d’une enquête pour de présumés liens avec l’étranger.

Kanu, 49 ans, n’a pas été entendu depuis l’interdiction de l’IPOB, certaines sources suggérant que le très fougueux chef de la cause visant à séparer le Sud-est du pays du reste du Nigéria était entré dans la clandestinité.

D’autres chefs de file de son groupe séparatiste se sont également cachés.

Au cours des six derniers mois, l’IPOB a mené des agitations pour une république séparatiste, causant de récents affrontements dans la ville d’Aba, dans l’État du même nom, entre les partisans de Kanu et les forces de sécurité envoyées pour apaiser les troubles.

Il y a eu des informations faisant état de victimes lors d’un raid supposé de l’armée sur la maison du chef de l’IPOB

à Afara Ukwu Umuahia, dans l’État d’Abia, dans le cadre d’une expédition militaire dénommée ‘Operation Python Dance II’ qui se poursuit dans le Sud-est.

En attendant, The Guardian rapporte que la crise dans le Sud-est a maintenant atteint Asaba, la capitale de l’Etat du Delta, où quatre personnes ont été brûlées vives hier soir par des inconnus.

Ces assaillants, soupçonnés d’appartenir à l’IPOB, auraient attaqué une partie du marché d’Abraka vers 22 heures, tuant trois hommes, une femme et laissant derrière eux de nombreux blessés.

MM/as/fss/of/APA

Commentaires
Haut